Le G20-Finances lance une contre-offensive

«Panama Papers»Les ministres des Finances du G20 veulent identifier les paradis fiscaux non-coopératifs après le scandale des «Panama Papers».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les pays riches et émergents du G20-Finances veulent se doter des moyens de savoir qui se cache derrière les sociétés offshore, au coeur du scandale des Panama Papers, selon un projet de communiqué obtenu vendredi par l'AFP. Réuni à Washington, ce groupe de pays veut également identifier d'ici à juillet les paradis fiscaux non-coopératifs et envisage de prendre des «mesures contraignantes» à leur encontre, selon ce document. Le communiqué final est attendu vers 17H00 GMT.

Il s'agit de la première réponse internationale à l'onde de choc des «Panama Papers» qui a révélé un vaste système d'évasion fiscale via des sociétés-écrans dissimulant l'identité de leur réel bénéficiaire.

Echange d'informations

Dans leur communiqué, les ministres des Finances du G20 estiment qu'«améliorer la transparence sur les ayants droits (...) est vital pour protéger l'intégrité du système financier international et empêcher l'utilisation de ces entités à des fins de corruption, d'évasion fiscale», selon le projet de communiqué obtenu par l'AFP.

Ils appellent dès lors, d'ici à octobre, à réfléchir aux moyens pour les pays d'avoir davantage accès à ces informations sur les ayants droits et de «les échanger» au niveau international.

Reprenant une proposition lancée jeudi par cinq pays européens, les pays du G20 ont également mandaté l'OCDE pour identifier d'ici «à juillet» les territoires qui refusent de coopérer avec la communauté internationale. «Des mesures contraignantes seront envisagées par les membres du G20», ajoute le communiqué. (afp/nxp)

Créé: 15.04.2016, 18h11

Articles en relation

Le ministre espagnol de l'Industrie démissionne

«Panama Papers» Des médias espagnols ont révélé que José Manuel Soria était associé au vaste scandale des «Panama Papers». Plus...

L'Europe s'empare de la lutte contre l'évasion fiscale

«Panama Papers» Les pays européens sont montés en première ligne dans la lutte contre l'évasion fiscale, sous la pression d'opinions publiques échaudées par les «Panama Papers». Plus...

Le Panama promet de mieux contrôler ses avocats

«Panama Papers» Le gouvernement a annoncé une mesure pour lutter contre l'évasion fiscale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...