Passer au contenu principal

Galenica va s'emparer de Relypsa

Le groupe bernois lance une offre publique d'achat sur une entreprise américaine qui renforcera sa division Vifor Pharma.

Keystone

Le groupe bernois actif dans la santé Galenica va acquérir la société pharmaceutique américaine Relypsa pour environ 1,53 milliard de dollars (1,49 milliard de franc). Ce rachat renforce la volonté du conseil d'administration de séparer Galenica en deux firmes indépendantes.

L'entreprise sise à Berne va lancer une offre d'achat pour acquérir la totalité des actions ordinaires de Relypsa. La firme paiera en espèces 32 dollars par action, a-t-elle indiqué jeudi dans un communiqué.

Pour le troisième trimestre

Les conseils d'administration des deux groupes ont approuvé le contrat de fusion. Relypsa recommande, par ailleurs, à ses actionnaires d'accepter l'offre.

La transaction devrait être finalisée au cours du troisième trimestre. Relypsa sera alors retirée de la cotation du NASDAQ.

Cette acquisition renforce l'entité de Galenica, Vifor Pharma. Sa présence sur sol américain dans la néphrologie et la cardiologie, ses domaines prioritaires, s'en trouve affermie, poursuit la société. Un accès direct au marché américain lui est également assuré.

Deux entités en Bourse

En 2017, le groupe bernois envisage de se scinder en deux. Ses deux entités Vifor Pharma et Galenica Santé seront cotées séparément en Bourse. Cette opération sera en partie financée par des fonds propres, précise l'entreprise.

La firme a, par ailleurs, relevé ses prévisions de résultat avant intérêts et impôts (EBIT) pour Vifor Pharma en 2016. Elle table sur une progression d'environ 10% par rapport à l'exercice précédent. Son EBIT combiné devrait toutefois diminuer de 80 millions de francs, en raison de l'acquisition de Relypsa. Le groupe table sur un EBIT positif du domaine acquis dès 2019.

Basé à Redwood City en Californie et fondé en 2007, Relypsa est spécialisé dans le développement et la commercialisation de médicaments destinés aux patients souffrant de pathologies liées au tube digestif. Il emploie 400 collaborateurs. La société bernoise prévoit de conserver son équipe dirigeante.

Le groupe américain a notamment développé le produit thérapeutique, Veltassa, qui s'attaque à l'hyperkaliémie, une affection mortelle qui touche les personnes atteintes d'insuffisance rénale chronique et cardiaque. Au moyen de ce rachat, Galenica va acquérir les droits mondiaux pour cette préparation.

Opération jugée trop chère

A la Bourse suisse, Galenica chutait de 7,10% en fin de matinée dans un SLI en léger recul. Les analystes estiment que ce rachat est trop onéreux.

En 2015, l'entreprise a réalisé un bénéfice net de 301,1 millions de francs, en hausse de 5,8% par rapport à 2014. Son EBIT a lui bondi de 21,8% à 450,8 millions de francs. La société publiera ses résultats semestriels le 9 août.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.