Le géant orange veut voir l'avenir en rose

Commerce de détailLe patron de la coopérative Migros se projette dans le futur pour redonner des couleurs aux bénéfices de son entreprise.

Le Chaux-de-Fonnier Fabrice Zumbrunnen est confiant pour l'avenir de l'entreprise qu'il dirige depuis janvier dernier.

Le Chaux-de-Fonnier Fabrice Zumbrunnen est confiant pour l'avenir de l'entreprise qu'il dirige depuis janvier dernier. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Migros veut enrayer la baisse de son bénéfice. Le processus s'inscrit plutôt dans l'idée de «se projeter dans le futur», estime le directeur général du numéro un suisse du commerce de détail, Fabrice Zumbrunnen, dans une interview au Matin Dimanche.

«Nous devons nous interroger sur les compétences à développer, sur les métiers qui sont essentiels pour nous, et prioritaires dans nos activités commerciales», explique le nouveau patron du géant orange, en place depuis le 1er janvier. «L'avantage chez Migros est que nous pouvons le faire de manière pro-active, ce qui nous permet d'anticiper les changements», précise-t-il en substance.

«On détermine actuellement les endroits et les situations où le bât blesse, comprendre pourquoi et décider des investissements ou, le cas échéant, des cessions à réaliser», poursuit le Chaux-de-Fonnier âgé de 48 ans. «Cela va donc bien au-delà d'une simple recherche sur d'éventuels doublons entre le siège à Zurich et les dix coopératives que nous comptons en Suisse.»

Meilleur rapport qualité-prix

«Ce processus, qui vise à enrayer le recul continu de notre bénéfice, ne tombe pas du ciel», avance Fabrice Zumbrunnen. «D'un côté, on doit défendre les valeurs de Migros. Mais de l'autre, nous devons nous assurer que nos processus de production sont sous contrôle, que nous sommes efficaces, afin de pouvoir offrir le meilleur rapport qualité-prix».

Pour mémoire, malgré un chiffre d'affaires en croissance, Migros a vu sa rentabilité chuter en 2017, pour le troisième exercice consécutif. Reflet de marges sous pression dans un secteur en mutation et de charges en hausse, le grand distributeur a dégagé un bénéfice net de 503 millions de francs, 24,2% de moins qu'en 2016. (ats/nxp)

Créé: 01.04.2018, 12h13

Articles en relation

Migros évoque des suppressions de postes

Distribution Le nouveau patron de Migros, le Chaux-de-Fonnier Fabrice Zumbrunnen, n'est pas content des chiffres 2017. Il songe à réduire les effectifs. Plus...

Migros progresse grâce aux ventes à l'étranger

Commerce Le chiffre d'affaires total des entreprises industrielles du géant orange s'inscrit à 6,52 milliards. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...