GoPro supprime plus de 20% de ses effectifs

TechnologiesLe fabricant de mini-caméras a annoncé plus de 250 suppressions d'emplois. Il va aussi retirer son drone Karma des marchés européen et américain.

Le produit phare de GoPro, le drone Karma, fait face à une rude concurrence.

Le produit phare de GoPro, le drone Karma, fait face à une rude concurrence. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le groupe a indiqué lundi dans un communiqué une réduction de ses effectifs, qui étaient de 1254 salariés au 30 septembre 2017, à «un peu moins de 1000 employés à travers le monde». Cette annonce provoquait un effondrement du titre à l'ouverture de Wall Street.

GoPro avait déjà annoncé en mars 2017 supprimer 270 emplois pour diminuer ses coûts d'exploitation, après deux autres vagues en 2016 dans le cadre d'un plan d'économies prévoyant également l'abandon d'activités dans les médias, notamment la production originale de contenus vidéos.

Le nouveau plan social va se traduire par une charge comprise entre 23 et 33 millions de dollars (22,2 à 32 millions de francs) dans ses comptes, dont une bonne partie représente des indemnités de licenciement. Le patron-fondateur du groupe Nicholas Woodman a décidé de réduire sa rémunération de base à 1 dollar symbolique en 2018.

Retour à la rentabilité visé au 2e semestre

Selon GoPro, le drone Karma - son produit vedette - est confronté à une rude compétition affectant considérablement les marges. En sus, «un environnement réglementaire hostile en Europe et aux Etats-Unis va probablement réduire sa capacité à proposer (Karma sur) ces marchés dans les prochaines années», a expliqué la société, qui a donc décidé d'en retirer ce drone. Elle va toutefois continuer à en assurer le service après-vente.

GoPro en a aussi profité lundi pour donner un aperçu de sa performance au quatrième trimestre 2017, qui comprenait la cruciale période des fêtes de fin d'année. Le chiffre d'affaires devrait ressortir à environ 340 millions de dollars, affecté par une charge de 80 millions de dollars liée à une baisse des prix de différents appareils dont les caméras Hero6 Black, Hero5 Black et Hero5 Session et le drone Karma.

«GoPro est déterminé à redresser son activité en 2018», a affirmé M. Woodman, espérant que la baisse des dépenses opérationnelles permettra au groupe de renouer avec la rentabilité et la croissance au second semestre. (ats/nxp)

Créé: 08.01.2018, 17h05

Articles en relation

GoPro bataille pour survivre aux caméras des mobiles

Gadgets informatiques Les fabricants tels GoPro ou Fitbit sont contraints d’investir massivement. Logitech a le vent en poupe. Plus...

GoPro va lancer des drones grand public

Sports extremes Le fabricant américain de caméras pourrait lancer ses premiers modèles fin 2015, à des prix compris entre 500 et 1000 dollars. Plus...

Voici les clichés les plus étonnants de GoPro

Photographie GoPro publie sur sa page Facebook des images étonnantes, prises grâce à une technologie permettant de saisir des situations les plus inattendues. Les voici. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.