Plus grand chose ne s'opposera au rachat de Gategroup par le Chinois HNA

GategroupL'actionnaire principal de Gategroup s'est fait doucher en assemblée générale. Aucun de ses représentants n'entre au conseil d'administration.

Gategroup, groupe leader mondial du catering, emploie près de 28 000 personnes dans le monde, dont près de 700 en Suisse.

Gategroup, groupe leader mondial du catering, emploie près de 28 000 personnes dans le monde, dont près de 700 en Suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après Swissport, la voie semble dégagée pour que le groupe chinois HNA achète Gategroup, une autre ancienne filiale de Swissair, pour 1,4 milliard de francs, comme annoncé ce lundi.

En assemblée générale ce jeudi matin à Kloten, tous les points qui auraient pu faire pencher la balance dans une autre direction ont été rejetés par les actionnaires, notamment l'élection de deux représentants des fonds RBR/Cologny au conseil d'administration.

Ces deux fonds s'opposent au prix offert de 53 francs l'action Gategroup par HNA, et demandent un prix s'établissant entre 65 et 70 francs.

RBR-Cologny n'entre pas au conseil d'administration

Ainsi, l'entrée de Rudolf Bohli, directeur du fonds RBR, a été refusée à 74,71% des voix présentes. Son collègue, Nils Engel, a vu aussi la porte du conseil d'administration se fermer devant son nez pour le même pourcentage de non.

Par contre, le président controversé de Gategroup, Andreas Schmid, a été réélu pour une année supplémentaire, à 68,03%, «le plus mauvais score qu'il ait atteint», a-t-il concédé en fin d'assemblée générale.

Le même cas de figure s'est présenté avec le vice-président, Remo Brunschwiller, dont les fonds RBR/Cologny ne veulent pas à la présidence quand Andreas Schmid se retirera. Il a été réélu à 76,05%.

Clair désaveu

On est loin de scores soviétiques, mais c'est pourtant clairement un désaveu pour les deux fonds qui demandaient que le management arrête de se payer de très haut salaires à plusieurs millions alors que Gategroup n'atteint pas de bons résultats.

La voie semble d'autant plus dégagée pour le Chinois HNA qu'Andreas Schmid ne croit toujours pas que les autres acteurs du marché vont surenchérir sur l'offre de HNA. «Le groupe autrichien Do & Co souvent cité n'a juste pas la capacité financière de nous acheter», a encore précisé le président de Gategroup lors d'une discussion en aparté.

Si d'autres offres concurrents devaient être annoncées, elles pourraient l'être jusqu'à la fin de la période de souscription à l'offre de HNA, soit 23 juin, selon Andreas Schmid.

La décharge et le rapport de rémunération ont été aussi acceptés.

Verre à moitié plein

Une défaite totale, alors? Rudolf Bohli, qui représentait ce matin les 11,27% des fonds RBR-Cologny, voit un succès partiel dans le dernier point à l'ordre du jour. Il a été retiré mercredi soir par le conseil d'administration, en voyant qu'il n'allait pas du tout passer. Il prévoyait un dédommagement maximum de 17,8 millions pour le management en 2017.

Pour rappel, HNA emploiera en tout près de 1350 personnes à l'Aéroport de Cointrin avec Swissport et peut-être bientôt Gategroup.

Créé: 14.04.2016, 15h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.