Grand mariage en vue dans les télécoms françaises

NégociationsLe leader hexagonal de la téléphonie, Orange, devrait absorber Bouygues Telecom, le numéro 3.

Image d'illustration.

Image d'illustration.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Maintenant c’est officiel! Six mois après le rejet d’une offre de 10 milliards d’euros du groupe français Numericable-SFR, appartenant au milliardaire Patrick Drahi, le groupe industriel et de construction Bouygues négocie avec le leader hexagonal des télécoms, Orange, pour lui vendre sa filiale Bouygues Telecom. C’est-à-dire le numéro 3 de la branche en France.

Les deux groupes ont ainsi confirmé hier «leurs discussions préliminaires». Bouygues évoque même la signature d’un accord de confidentialité: «Mais aucune décision n’a encore été prise et rien ne garantit l’issue de ces discussions préliminaires.»

Orange ajoute pour sa part que ces négociations «ne sont pas contraintes par un calendrier particulier et ne portent pas sur un schéma prédéfini». L’existence de pourparlers entre Orange et Bouygues autour de l’avenir de Bouygues Telecom faisait quoi qu’il en soit l’objet de spéculations dans la presse depuis près d’un mois.

«Nous pensons depuis un moment qu’il y a une certaine logique dans une consolidation en France», indiquait avant-hier le patron d’Orange lui-même, Stéphane Richard. Le nouvel ensemble représenterait plus de 60% de parts de marché en valeur et 54% des clients sur le réseau mobile, devant Numericable-SFR avec 30,3% et Free, à 15,7%.

Juste après les communications du jour de Bouygues et Orange, les titres des deux firmes gagnaient, respectivement, 1,36%, à 37,66 euros, et 0,95%, à 15,35 euros, hier matin à la Bourse de Paris.

Créé: 05.01.2016, 18h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.