Grandes firmes friandes de paradis fiscaux

Etats-UnisQuelque 1400 milliards de dollars ont été stockés entre 2008 et 2014 dans le but de pratiquer l'évasion fiscale.

(Photo d'illustration).

(Photo d'illustration).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les cinquante plus grandes entreprises américaines ont stocké quelque 1400 milliards de dollars entre 2008 et 2014 dans des paradis fiscaux afin de réduire leurs impôts, affirme une étude d'Oxfam-USA publiée jeudi. Ces sommes ont transité par un réseau «opaque et secret», selon le document.

Pendant cette période, ces mêmes entreprises ont pourtant été les «principales bénéficiaires du soutien des contribuables» américains en étant les destinataires de 11'000 milliards de dollars (10'627 milliards de francs au cours actuel) de fonds publics via des garanties sur prêts ou des aides fédérales directes, indique le rapport.

«Les immenses sommes que les grandes compagnies stockent dans des paradis fiscaux devraient être utilisées pour combattre la pauvreté et reconstruire les infrastructures aux Etats-Unis et ne pas être dissimulées dans des centres offshore comme le Panama, les Bahamas ou les Iles Caïmans», a affirmé Raymond Offenheiser, président d'Oxfam America, cité dans un communiqué.

Apple en tête

Selon le rapport, Apple figure en tête des entreprises les plus friandes de l'évasion fiscale et aurait stocké 181 milliards dans des paradis fiscaux, suivis notamment par General Electric (119 milliards), Microsoft (108 milliards) ou Pfizer (74 milliards).

Plusieurs de ces entreprises ont déjà été critiquées aux Etats-Unis pour avoir utilisé un mécanisme permettant de stocker indéfiniment une part de leurs bénéfices à l'étranger pour éviter de payer l'impôt sur les sociétés aux Etats-Unis, le plus élevé dans les pays industrialisés (35%).

Selon des chiffres cités dans le rapport d'Oxfam, l'évasion fiscale des multinationales coûteraient 111 milliards de dollars aux finances publiques américaines et privent également les pays pauvres de 100 milliards de recettes fiscales. (ats/nxp)

Créé: 14.04.2016, 16h11

Galerie photo

Les «Panama Papers» secouent le monde

Les «Panama Papers» secouent le monde 140 personnalités internationales ont utilisé des sociétés offshore pour cacher des avoirs. Les documents, regroupés sous la dénomination Panama papers, ont été exploités par une centaine de journaux.

Articles en relation

«Panama Papers»: l'OCDE se réunit

Fraude fiscale Les pays les plus riches du monde se sont penchés sur les moyens de lutte contre l'évasion fiscale. Plus...

Perquisitions dans les locaux de Mossack Fonseca

«Panama Papers» La police panaméenne a passé plusieurs heures dans le cabinet d'avocats. Plus...

L'UE s'attaque à l'opacité fiscale des multinationales

«Panama Papers» La présentation au Parlement européen de ce plan d'action était prévue de longue date. Elle survient après une consultation publique et une étude d'impact. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...