Green Motion veut quadrupler son réseau de recharge

Voitures électriquesL’entreprise vaudoise investit plusieurs dizaines de millions de francs pour assurer le meilleur accueil aux utilisateurs de véhicules électriques.

François Randin, cofondateur de Green Motion.

François Randin, cofondateur de Green Motion. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Green Motion annonce de tous grands projets. L’entreprise vaudoise prévoit ainsi de quadrupler son réseau de recharge pour voitures électriques. Voire plus! Son offre en courant, disponible actuellement sur 750 sites en Suisse, sera en effet assurée sur 3000 stations de recharge d’ici trois ans, dont 1600 financées à ses propres frais. Cette extension nécessitera des investissements à hauteur de plusieurs dizaines de millions de francs. L’accord de licence pour sa propre technologie, que Green Motion vient de finaliser avec la firme chinoise Zhonding Group, permet de financer la réalisation de ces grandes ambitions.

L’entreprise, domiciliée à Bussigny, prend ainsi des dispositions pour encourager les conversions dans la communauté des automobilistes. Autrement dit passer du moteur à explosion à l’auto électrique. Entretien avec François Randin, cofondateur de Green Motion.

Sera-t-il aussi facile en 2019, dans toutes les régions du pays, de trouver un endroit pour faire le plein en électricité comme en essence?

Notre plan de déploiement de bornes assurera une facilité comparable pour l’approvisionnement en énergie des voitures électriques. Les Alpes et l’arc jurassien ne seront en rien sous-dotés. La plus forte densité de nos bornes peut d’ailleurs déjà être constatée en Valais et dans le Jura neuchâtelois.

Les premières bornes publiques de votre réseau « evpass » sont avant tout installées dans les cantons de Zurich, Lucerne et Fribourg. Quand commencerez-vous à satisfaire la demande des automobilistes vaudois et genevois?

Au regard de leur population respective, nous devons effectivement accroître la densité de nos bornes dans ces deux cantons. Mais nous en avons quand même déjà plus de 80 au bout du Léman, ainsi qu’une soixantaine à Lausanne et dans ses environs. Les distributeurs vaudois d’électricité opèrent en plus déjà presque tous comme partenaires avec nous. Nous mettons néanmoins le paquet à Zurich, Fribourg et Lucerne, car ces cantons sont vraiment démunis en points de recharge.

N’y aurait-il pas un intérêt à placer vos propres bornes dans les bonnes vieilles stations-service?

Certes. Dans le cadre de notre réseau « evpass », plusieurs dizaines de stations-service seront rapidement équipées de bornes de recharge. Notamment sur le réseau autoroutier.

Combien de temps doit-on compter pour faire le plein sur une de vos bornes ? Plutôt une trentaine de minutes ou plutôt une demi-douzaine d’heures?

Placer une station de recharge rapide, dans les hôtels où les véhicules des clients sont chargés la nuit, ou dans les parkings relais où les voitures restent stationnées toute la journée, induit des frais de raccordement ne me paraissant pas justifiés. Les bornes rapides s’avèrent en revanche aussi pertinentes que nécessaires sur les autoroutes. La densité des stations de recharge est en outre nettement plus importante pour les utilisateurs de voitures électriques que la cadence des pleins de courant. Notons en outre qu’en s’approvisionnant chez nous les 100 km parcourus en voiture électrique coûtent en moyenne 6 francs.

L’expérience et les savoir-faire réunis chez Green Motion ne pousseraient-ils pas votre entreprise à tenter sa chance sur le marché fort lucratif des batteries?

Plus des deux tiers de nos effectifs travaillent dans la recherche et le développement . Et il paraît déjà clair qu’à moyen terme les spécialistes de Green Motion participeront à l’élaboration de batteries propices à l’optimisation de l’utilisation du réseau électrique.

N’êtes-vous confrontés à aucun concurrent en Suisse?

Nous sommes les seuls designers et constructeurs de bornes de recharge en Suisse. Nos principaux concurrents sont des régies publiques important leurs solutions de recharge. Elles se montrent donc peu sensibles à l’intérêt de favoriser une production locale. Elles prêtent plus d’attention à leurs propres marges. Mes soucis d’entrepreneur ne sont cependant guère suscités par la concurrence. Je me préoccupe en fait beaucoup plus de la vitesse à laquelle les automobilistes adopteront l’auto électrique. Notre principal objectif dans l’essor de notre réseau de recharge public est justement d’accélérer ce processus.

Créé: 13.05.2016, 07h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.