HSBC ferme les comptes des non-résidents à Jersey

BanqueMarquée par le scandale «SwissLeaks», la banque britannique HSBC prend des mesures sur l'île considérée longtemps comme un paradis fiscal.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

HSBC est en train de clore des comptes à Jersey de clients qui ne résident pas dans l'île autonome. La manoeuvre vise à éviter qu'ils ne soient utilisés à des fins répréhensibles.

«HSBC a mis en place plusieurs réformes visant à éviter que ses services bancaires ne soient utilisés pour échapper à l'impôt ou à blanchir de l'argent», a expliqué ce mardi 17 mars la banque. «Nous nous séparons des clients qui ne répondent pas à ces critères où à propos desquels nous avons des inquiétudes quant à leur régularité fiscale», a-t-elle ajouté.

«La délinquance financière devient plus sophistiquée, aussi disposer d'informations précises et actualisées sur les clients, comme leur identité et leur adresse, nous aide-t-il à surveiller les transactions face à toute activité frauduleuse potentielle», a ajouté la banque, jointe par l'agence de presse AFP.

Jersey est une île anglo-normande qui fait partie du Royaume-Uni. Mais elle dispose d'un large statut d'autonomie, notamment budgétaire, et offre une large palette de services financiers.

Selon la BBC, HSBC fait partie d'un groupe de plusieurs banques qui procèdent à des vérifications sous la pression des autorités fiscales britanniques soucieuses de s'assurer que les comptes bancaires basés dans les îles anglo-normandes ne sont pas utilisés pour cacher des fonds au fisc de la couronne.

Preuve de domiciliation

Dans le cadre de ces contrôles, les détenteurs de comptes à Jersey se voient demander de se présenter à leur agence bancaire avec leur passeport et une preuve de domiciliation sur place. A défaut, leur compte est fermé.

HSBC est particulièrement sous pression à ce sujet car elle est au coeur d'un vaste scandale financier. Une enquête internationale de plusieurs médias l'a récemment accusée d'avoir fait transiter quelque 180 milliards d'euros (192 milliards de francs) de riches clients entre novembre 2006 et mars 2007 sur des comptes en Suisse, afin de leur éviter d'avoir à payer des impôts dans leurs pays respectifs.

En France, le parquet national financier (PNF) a requis la semaine dernière le renvoi en correctionnelle de la filiale suisse de HSBC pour avoir orchestré un système de fraude fiscale à grande échelle. Des enquêtes ont été ouvertes dans plusieurs autres pays, dont la Suisse, la Belgique et le Brésil. (ats/nxp)

Créé: 17.03.2015, 15h07

Articles en relation

Le parquet français demande un procès pour la filiale suisse d'HSBC

France La justice française en matière de finances a requis cette semaine le renvoi en correctionnelle de la filiale suisse d'HSBC, pour démarchage illicite de clients et blanchiment de fraude fiscale en 2006-2007. Plus...

L'Argentine réclame plus de 3 milliards à HSBC Suisse

Swissleaks L'Argentine réclame à la banque britannique de rapatrier les fonds des quelque 4000 Argentins qui avaient des comptes dans sa filiale suisse. Plus...

Brasilia veut épingler ses détenteurs de comptes HSBC

Swissleaks Le ministère brésilien de la Justice a ordonné l'ouverture d'une enquête fédérale sur «de possibles actes illicites» de citoyens brésiliens dans le cadre du scandale SwissLeaks. Plus...

La FINMA a terminé son enquête sur HSBC

Investigations L'Autorité de surveillance ne devrait en principe pas ouvrir une nouvelle enquête après les révélations concernant la banque britannique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.