Passer au contenu principal

HSBC a trahi plus de mille employés

La banque britannique, qui fait partie des onze banques visées par les autorités américaines, aurait dénoncé 1100 employés.

Pour réduire une éventuelle amende, selon Eric Delissy, la banque n'a pas hésité à livrer ses collaborateurs.
Pour réduire une éventuelle amende, selon Eric Delissy, la banque n'a pas hésité à livrer ses collaborateurs.
Keystone

«Je ne me doutais pas qu'en accomplissant loyalement mes devoirs d'employé je finirais par devenir un criminel potentiel traqué par la justice américaine», témoigne Eric Delissy, ancien avocat en chef de HSBC (jusqu'en 2003) dans Le Matin Dimanche. Comme plus de mille autres, son nom figure sur la liste transmise par HSBC aux autorités américaines.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.