Passer au contenu principal

«L’être humain va devoir s’interroger sur son rapport au monde numérique»

La protection des données revient sur le devant de la scène, alors qu’une affaire d’espionnage agite la Suisse. Le point avec Jean-Pierre Hubaux, du Center for Digital Trust de l’EPFL.

«Il va falloir absolument augmenter le niveau de compréhension du monde numérique par la population, en termes d’opportunités mais aussi de risques», considère Jean-Pierre Hubaux (Center for Digital Trust, EPFL)
«Il va falloir absolument augmenter le niveau de compréhension du monde numérique par la population, en termes d’opportunités mais aussi de risques», considère Jean-Pierre Hubaux (Center for Digital Trust, EPFL)
PATRICK MARTIN

«Nous voulons que l’usage de ces nouvelles technologies soit digne de la confiance de nos citoyens [...]» déclarait mercredi Ursula von der Leyen au moment de présenter le plan de bataille de l’Union européenne sur l’intelligence artificielle et les données. À l’aide de son «livre blanc», Bruxelles veut mettre un terme à la domination américaine et chinoise dans le numérique, ou du moins tout faire pour rattraper son retard (voir l’encadré).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.