Passer au contenu principal

Implenia mise sur une IPO pour son développement

L'entreprise de génie civile suisse enregistré l'an dernier des résultats inférieurs aux attentes des analystes.

Implenia prévoit de distribuer toutes les actions d'Ina Invest Holding aux actionnaires d'Implenia.
Implenia prévoit de distribuer toutes les actions d'Ina Invest Holding aux actionnaires d'Implenia.
archive, Keystone

Le spécialiste de la construction Implenia a enregistré l'année dernière des résultats inférieurs aux attentes des analystes, légèrement au niveau du chiffre d'affaires et assez nettement concernant la rentabilité. Les investisseurs ont été malgré tout conquis par l'annonce de l'introduction en Bourse d'Ina Invest, une société nouvellement créée qui doit regrouper la moitié des activités de son portefeuille en développement.

«Cette spin-off doit accélérer la croissance des activités immobilières», a indiqué le directeur général André Wyss mardi lors de la conférence de bilan à Zurich.

Au deuxième trimestre, Implenia a l'intention de transférer, à la valeur de marché, la moitié de son portefeuille en développement à la société immobilière nouvellement créée Ina Invest, dans laquelle le groupe prévoit de détenir 40% des parts. La valeur du portefeuille est actuellement de plus de 600 millions de francs et de plus de 3 milliards au moment de l'achèvement.

Les autres actions d'Ina Invest seront détenues par Ina Invest Holding, société immobilière elle aussi nouvellement créée, dont les actions seront cotées dès juin 2020 sur SIX Swiss Exchange.

Acheter des terrains

Les projets les plus avancés seront transférés au sein d'Ina tandis que ceux à un stade plus préliminaire resteront intégrés à Implenia. Les portefeuilles des deux sociétés seront renforcés par des investissements, il est ainsi prévu d'acheter des terrains pour un volume d'environ 50 millions de francs par an, selon M. Wyss.

L'opération doit permettre de saisir les opportunités de croissance et d'obtenir des financements extérieurs, s'est enthousiasmé le directeur. Pour Implenia, cela permettra de bénéficier de revenus récurrents ainsi que d'une plus large diversification des risques.

Implenia prévoit de distribuer toutes les actions d'Ina Invest Holding aux actionnaires d'Implenia, qui se prononceront à l'assemblée générale du 24 mars. Si l'opération est approuvée, les actionnaires recevront une action Ina Invest Holding pour cinq actions Implenia.

Résultats 2019 en dessous des attentes

Au niveau des résultats, la rentabilité s'est fortement améliorée sur un an, les ajustements de valeur ayant pénalisé 2018 n'étant plus d'actualité. Le bénéfice net s'est élevé à 33,9 millions de francs, après seulement 0,5 million en 2018. Le groupe compte verser un dividende de 0,75 franc par titre, en hausse de 50% sur un an. «J'ai toujours dit que 2019 serait une année de transition. C'est désormais derrière nous», a indiqué M. Wyss.

Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) hors IRFS a atteint 130,8 millions de francs, contre 89,7 millions un an plus tôt. Norme comptable IFRS incluse, ce chiffre clé a atteint 186,8 millions, après environ 20 millions alloués à la réalisation de la stratégie.

En 2019, Implenia a appliqué pour la première fois la nouvelle norme IFRS 16 sur les contrats de location. Selon IFRS 16, les éléments d'actif et de passif liés aux contrats de location doivent figurer au bilan. L'inscription de droits d'utilisation à l'actif et d'obligations locatives au passif entraîne une expansion du bilan ainsi qu'une augmentation de l'Ebitda et du flux de trésorerie disponible, précise le communiqué.

Le chiffre d'affaires a atteint 4,43 milliards de francs, en hausse de 1,5% sur un an et de 3,6% à taux de change constants. Le carnet de commandes a marqué un léger fléchissement, avec 6,16 milliards, contre 6,25 milliards un an plus tôt. Hors effet de change, il est en hausse de 0,9%. Il est «bien diversifié et de qualité accrue», a précisé le groupe dans un communiqué.

Les résultats sont inférieurs aux prévisions des analystes. Le consensus tablait en effet sur des ventes de 4,47 milliard, un Ebitda hors IFRS de 168,5 millions et un bénéfice net de 37,5 millions. Le dividende était en moyenne attendu à 0,80 franc.

Toutes les divisions en hausse

A l'exception de la petite division Specialities, l'ensemble des segments a contribué à la croissance. Ainsi, Development et Buildings ont vu leur rentabilité nettement progresser, tout comme les activités de Civil Engineering. Dans cette dernière division, le carnet de commandes a enflé de 15% à 3,6 milliards.

Pour l'année en cours, l'optimisme est de mise, alors que «l'ensemble des divisions a enregistré un bon résultat opérationnel en 2019», ce qui est de «bon augure». Le groupe vise pour 2020 une augmentation d'environ 5% de l'Ebitda, avant frais de mise en oeuvre de sa stratégie de 10 millions. L'objectif de marge Ebitda à moyen terme entre 6,25% et 6,75% (IFRS 16 comprise) est confirmé. L'accent sera mis plutôt sur la rentabilité que sur les volumes.

A la Bourse, l'action Implenia a terminé sur un gain de 12,2% à 44,96 francs, dans un SPI en baisse de 1,98%.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.