Passer au contenu principal

L’incertitude sanitaire chinoise inquiète Nestlé

À ce jour, le géant veveysan juge toutefois qu’il est prématuré d’estimer l’impact de l’épidémie sur ses affaires.

Mark Schneider, CEO de Nestlé, affirme qu'il est encore tôt pour savoir quel est l'impact du Coronavirus sur les résultats en cours.
Mark Schneider, CEO de Nestlé, affirme qu'il est encore tôt pour savoir quel est l'impact du Coronavirus sur les résultats en cours.
LAURENT GILLIERON, Keystone

«Comme beaucoup d’autres, nous avons prolongé les congés de nos employés d’une semaine. Mais depuis lundi, certes à voilure réduite, les activités ont repris dans nos usines chinoises», déclarait jeudi le patron de Nestlé, Mark Schneider, au moment de présenter les résultats annuels de son groupe. En pleine crise du coronavirus, la problématique chinoise était naturellement l’objet de discussions, la Chine étant désormais pour le groupe le deuxième plus important marché au monde. Le marché chinois représente en effet 8% des ventes globales de Nestlé et regroupe une trentaine de sites de production.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.