«Une interdiction de la chasse au trophée me paraît pertinente»

RéactionLe président de la Fédération des chasseurs romands, Pascal Pittet, goûte peu la chasse pour des cornes, des bois ou des têtes d'animaaux.

Pascal Pittet, président de la Fédération des chasseurs romands, forte de plus de 4000 membres.

Pascal Pittet, président de la Fédération des chasseurs romands, forte de plus de 4000 membres. Image: ETIENNE FRANCEY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le reportage de l’émission «Mise au Point» (Radio Télévision Suisse), diffusé le dimanche 3 novembre, semble avoir eu le mérite de susciter un débat aussi prompt que constructif. Comme en témoigne cet entretien avec Pascal Pittet, président de la Fédération des chasseurs romands, forte de plus de 4000 membres.

Une éventuelle interdiction de la chasse au trophée par le gouvernement valaisan, vous attriste-t-elle?
Pas du tout! La chasse au trophée a été introduite dans ce canton il y a près d’une trentaine d’années. Mais elle n’est plus comprise aujourd’hui. Son éventuelle interdiction par le Conseil d'Etat ne me dérangerait absolument pas. Une telle mesure me paraît même pertinente de nos jours.


Lire aussi: Le sort des bouquetins valaisans devrait être scellé en 2021


Qu’entreprendrez-vous pour assurer le maintien d’une chasse éthique en Valais?
Nous avons une séance de comité le 16 novembre. Nous écouterons donc attentivement les informations des représentants de nos membres valaisans. Ceux-ci ont déjà manifesté, de façon encore informelle certes, leur désapprobation à propos de la chasse au trophée. Je peux donc déjà m’imaginer que cette forme de chasse cessera en Valais dans un avenir proche.


Lire aussi: Des chasseurs dénoncent un reportage de la TV romande


Doit-on faire une distinction entre la chasse traditionnelle, liée à la consommation de viande de gibier, et la chasse au trophée?
Absolument! La Fédération romande des chasseurs promeut une chasse éthique, pratiquée depuis des siècles en Valais et dans toute la Suisse. Les venaisons alimentent une gastronomie de gibier, partagée en famille ou entre amis. Cette activité s’inscrit depuis toujours dans les traditions helvétiques.

La chasse au trophée persistera-t-elle dans certains cantons?
Une telle perspective me paraît fort peu probable, si la décision d’une interdiction en Valais se confirme.

Créé: 06.11.2019, 18h46

Articles en relation

Le sort du bouquetin s'inscrira dans le budget valaisan

Chasse Des milliers de citoyens demandent l’interdiction de la chasse au trophée. La question sera réglée en 2021, selon le conseiller d'Etat Jacques Melly. Plus...

Le sort des bouquetins valaisans devrait être scellé en 2021

Polémique Des milliers de citoyens demandent l’interdiction d’une forme de chasse très particulière, la chasse au trophée. Une décision devrait être prise d’ici à deux ans. Plus...

Des chasseurs dénoncent un reportage de la TV romande

Loisirs Accusée de «propos racoleurs», l’émission «Mise au Point» dévoile le commerce de «chasse au trophée» en Valais. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.