Passer au contenu principal

Crise économiqueL'Italie doit aller au bout de ses réformes, selon l'OCDE

L'Organisation de coopération et de développement économiques salue, dans une nouvelle étude consacrée à la péninsule, le programme de réformes lancé par le gouvernement Renzi.

Matteo Renzi.
Matteo Renzi.

L'Italie a mis en route un «ambitieux programme de réformes» mais doit s'assurer de leur pleine mise en oeuvre si elle veut rompre avec la longue période de stagnation qu'elle vient de traverser, estime l'OCDE dans un rapport ce jeudi 19 février.

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) salue dans cette nouvelle étude consacrée à la péninsule le «programme de réformes ambitieux et de grande ampleur de stimulation de la croissance» du gouvernement mené depuis un an par Matteo Renzi.

Les réformes annoncées à ce stade sont à même d'avoir un «impact important» sur l'économie italienne, selon l'OCDE qui table sur un surplus de 3,5 points de PIB en l'espace de 5 ans grâce aux améliorations en termes de productivité et d'emploi qu'elles permettraient, estime-t-elle.

Plus compétitive

«Le principal défi consiste à rendre l'économie plus productive, plus compétitive et plus flexible afin d'élever le niveau de vie et le bien-être de tous les Italiens», notent les auteurs du rapport, qui soulignent que «dans le passé, nombre de bons projets de réformes n'ont pas entièrement été mis en oeuvre, empêchant l'économie de bénéficier entièrement de leurs effets».

Le gouvernement a lancé simultanément des réformes du marché du travail, de l'administration publique et de la justice, souligne l'OCDE, qui recommande de «donner la priorité maximale à la réforme du marché du travail». Celle-ci, lancée sous le nom de «Jobs Act» et votée fin 2014 par le Parlement, doit entrer en vigueur à la mi-2015.

L'Italie devrait par ailleurs bénéficier d'«une reprise progressive en 2015 et 2016», années pour lesquelles l'OCDE lui pronostique respectivement 0,4% et 1,3% de croissance du PIB, après trois années consécutives de récession, estime l'OCDE.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.