L'Italie doit aller au bout de ses réformes, selon l'OCDE

Crise économiqueL'Organisation de coopération et de développement économiques salue, dans une nouvelle étude consacrée à la péninsule, le programme de réformes lancé par le gouvernement Renzi.

Matteo Renzi.

Matteo Renzi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Italie a mis en route un «ambitieux programme de réformes» mais doit s'assurer de leur pleine mise en oeuvre si elle veut rompre avec la longue période de stagnation qu'elle vient de traverser, estime l'OCDE dans un rapport ce jeudi 19 février.

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) salue dans cette nouvelle étude consacrée à la péninsule le «programme de réformes ambitieux et de grande ampleur de stimulation de la croissance» du gouvernement mené depuis un an par Matteo Renzi.

Les réformes annoncées à ce stade sont à même d'avoir un «impact important» sur l'économie italienne, selon l'OCDE qui table sur un surplus de 3,5 points de PIB en l'espace de 5 ans grâce aux améliorations en termes de productivité et d'emploi qu'elles permettraient, estime-t-elle.

Plus compétitive

«Le principal défi consiste à rendre l'économie plus productive, plus compétitive et plus flexible afin d'élever le niveau de vie et le bien-être de tous les Italiens», notent les auteurs du rapport, qui soulignent que «dans le passé, nombre de bons projets de réformes n'ont pas entièrement été mis en oeuvre, empêchant l'économie de bénéficier entièrement de leurs effets».

Le gouvernement a lancé simultanément des réformes du marché du travail, de l'administration publique et de la justice, souligne l'OCDE, qui recommande de «donner la priorité maximale à la réforme du marché du travail». Celle-ci, lancée sous le nom de «Jobs Act» et votée fin 2014 par le Parlement, doit entrer en vigueur à la mi-2015.

L'Italie devrait par ailleurs bénéficier d'«une reprise progressive en 2015 et 2016», années pour lesquelles l'OCDE lui pronostique respectivement 0,4% et 1,3% de croissance du PIB, après trois années consécutives de récession, estime l'OCDE. (ats/nxp)

Créé: 19.02.2015, 13h01

Articles en relation

En un an, Renzi a réussi à faire bouger la Péninsule

Italie Il est arrivé en trombe, avec ses airs de grand adolescent et ses promesses tonitruantes de réformes. Un an plus tard, Matteo Renzi a certes dû temporiser, mais son bilan à la tête du gouvernement italien est encourageant. Plus...

Sergio Mattarella est le nouveau président italien

Election au Parlement Le juge constitutionnel Sergio Mattarella a été élu président de la République italienne. Il succède à Giorgio Napolitano qui a démissionné mi-janvier. C'est une victoire éclatante pour le chef du gouvernement Matteo Renzi. Plus...

Matteo Renzi veut transformer les risques en opportunités

WEF 2015 Le chef du gouvernement italien a lancé à Davos un appel pour une nouvelle vision. Croissance et réformes structurelles iront de pair, estime-t-il. Plus...

Renzi exclut toute contagion de la crise grecque à l'Italie

Bilan annuel Le président du conseil Matteo Renzi a relevé, lors d'une conférence de presse de fin d'année, que les deux économies étaient très différentes, l'Italie étant un pays beaucoup plus industrialisé que la Grèce. Plus...

Après une journée tendue, le Parlement adopte le budget 2015

Italie Le Parlement italien a définitivement adopté lundi soir le budget proposé par le gouvernement de Matteo Renzi pour 2015. Il vise à la fois à relancer l'économie et à améliorer les comptes publics. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.