Passer au contenu principal

Jeu de massacre à la tête de Credit Suisse

Le directeur général Tidjane Thiam a été éjecté de son poste, suite aux affaires d’espionnage. Des questions se posent sur la responsabilité du conseil d’administration.

Les affaires à répétition ont été fatales à Tidjane Thiam. (Keystone)
Les affaires à répétition ont été fatales à Tidjane Thiam. (Keystone)
Keystone

Le conseil d’administration de Credit Suisse a tranché dans le vif. Tidjane Thiam, CEO de la banque, perd son poste suite aux cas d’espionnage qui agitent l’établissement depuis l’automne dernier. La rumeur courait depuis plusieurs jours. Comme écrit mardi dans ce journal, c’est Thomas Gottstein, un vétéran de Credit Suisse (voir encadré), qui prendra la place du patron déchu. «Sa nomination est positive, il a fait du très bon boulot à la tête des activités suisses de la banque», souligne Loïc Bhend, analyste financier à la banque Bordier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.