Le jugement sur le Roundup plombe Bayer

Marché financierL'action de Bayer était à la peine, mardi, après que la justice américaine a confirmé la dangerosité du glyphosate, lundi.

Bayer persiste à contester sur le fond la dangerosité du glyphosate et entend faire appel.

Bayer persiste à contester sur le fond la dangerosité du glyphosate et entend faire appel. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le titre du géant de la chimie Bayer dégringolait mardi en Bourse, après la confirmation aux États-Unis de la condamnation de sa filiale Monsanto pour avoir caché la dangerosité de son désherbant au glyphosate, le Roundup.

Sur le coup de 09h50, Bayer chutait de 6,7% à 71,57 euros, dans un marché francfortois en nette baisse de 1,23%, portant à plus de 30% ses pertes depuis le début de l'année. Lundi soir, une juge américaine a certes réduit de plus de 200 millions de dollars les indemnités infligées à Monsanto, pour les ramener à 78 millions de dollars (presque autant en francs), mais elle a confirmé sur le fond la condamnation prononcée cet été à San Francisco.

«Défaite surprise»

Les investisseurs y voient donc «une défaite surprise pour Bayer», selon le quotidien «Süddeutsche Zeitung», puisque cette décision risque d'inspirer les quelque 8000 procédures en cours aux États-Unis visant les produits au glyphosate de Monsanto. Au terme d'un procès retentissant, un jury populaire de San Francisco avait conclu le 10 août que Monsanto, en passe d'être absorbé par Bayer, avait agi avec «malveillance» en cachant le caractère potentiellement cancérigène du glyphosate.

Selon ce jugement, qui avait déjà fait chuter Bayer en Bourse, les désherbants grand public Roundup et professionnel RangerPro ont «considérablement» contribué au cancer du requérant Dewayne Johnson, 46 ans, un jardinier en phase terminale.

Bayer va faire appel

Après la nouvelle décision rendue lundi, Bayer a estimé que la forte réduction des indemnités était «un pas dans la bonne direction», mais persiste à contester sur le fond la dangerosité du glyphosate et entend faire appel.

Le géant allemand, qui parie à moyen terme sur le rôle croissant de la chimie pour nourrir la planète, a dû débourser 63 milliards de dollars pour acquérir Monsanto, tout en cédant 7,6 milliards d'euros d'actifs à son compatriote BASF. (ats/nxp)

Créé: 23.10.2018, 10h21

Articles en relation

L'appel de Monsanto rejeté, amende réduite

Procès Roundup Une juge ordonne de réduire les dommages et intérêts infligés en août à Monsanto pour avoir caché la dangerosité du Roundup. Plus...

Monsanto cherche à alléger sa condamnation

Procès Roundup Condamné à payer 290 millions de dollars à un jardinier en Californie, Monsanto tente de faire baisser la facture. Plus...

Herbicide: l'action Bayer dévisse à Francfort

Justice Le groupe allemand qui a racheté Monsanto a vu son action plonger lundi à la Bourse de Francfort après le procès intenté à l'entreprise américaine pour son herbicide Roundup. Plus...

Glyphosate: Monsanto condamné, Bayer se défend

Etats-Unis Monsanto devra payer 290 millions de dollars à un jardinier atteint d'un cancer développé après usage du Roundup. Bayer, propriétaire du géant de l'agrochimie, se défend. Plus...

La santé du plaignant au cœur des débats

Procès Monsanto Monsanto est sur le banc des accusés à cause de son herbicide Roundup qui aurait entraîné le cancer du plaignant, Dewayne Johnson. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.