Jugés pour blanchiment au sein de la banque du Vatican

ITALIEL'ancien directeur général de la banque et son adjoint seront jugés pour blanchiment, dans une affaire qui a abouti à la saisie de 28 millions de francs.

Le siège de la banque, au Vatican.

Le siège de la banque, au Vatican. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux anciens hauts responsables de la banque du Vatican seront jugés pour blanchiment, a indiqué la justice italienne. L'ex-président de l'établissement a en revanche été déclaré innocent.

L'ancien directeur général de la banque, officiellement appelée Institut pour les œuvres de religion (IOR), et son adjoint sont accusés dans une affaire qui a abouti à la saisie de 23 millions d'euros (28 millions de francs).

Contraints à démissionner

Selon la presse italienne, qui cite des procureurs, les deux responsables auraient approuvé le paiement suspect, tandis que l'ancien président de la banque, Ettore Gotti Tedeschi, aurait au contraire essayé d'appliquer les lois contre le blanchiment.

Les deux hommes ont été contraints à démissionner l'année dernière, trois jours après qu'un expert-comptable du Vatican a été arrêté en Italie pour transferts suspects.

Transparence

Ettore Gotti Tedeschi, renvoyé en 2012 lors d'une confrontation publique avec le conseil d'administration de la banque, a en revanche été entièrement innocenté. Des médias italiens ont rapporté qu'il avait été renvoyé après un désaccord avec des membres de la banque qui s'étaient opposés à ses efforts en faveur d'une plus grande transparence de l'institution financière.

La banque, qui gère les comptes de religieux catholiques et de congrégations à travers le monde, a une mauvaise réputation. Le Vatican a promis de la restaurer et de mettre l'institution en accord avec les lois internationales. En 2012, l'IOR avait environ 6,3 milliards d'euros d'actifs et 18'900 clients. (ats/nxp)

Créé: 29.03.2014, 03h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.