Julius Bär continue à encaisser de l’argent frais

RésultatsLa croissance des affaires en Asie, en Europe de l’Est et au Moyen-Orient a permis à la banque de répondre aux attentes du marché.

Boris Collardi, directeur général de la banque Julius Bär.

Boris Collardi, directeur général de la banque Julius Bär. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans une période où bon nombre de clients étrangers et historiques des banques suisses sont contraints de choisir entre se régulariser ou clôturer leurs comptes, la quête d’argent frais semble aujourd’hui plus fondamentale que jamais pour la place bancaire helvétique.

Julius Bär, qui bouclait lundi ses résultats, semble plutôt bien positionné dans ce domaine. Et cela même si l’établissement bancaire avertissait avoir pris du retard au premier semestre. La banque escomptait en effet un afflux net d’argent se situant dans une fourchette allant de +4 à +6%. Or, avec 5,5 milliards de francs de plus en caisse, elle n’a pas dépassé les 3,7% de croissance. «Au vu de l’évolution économique de ces derniers mois, les marchés s’étaient préparés à ce que les objectifs envisagés par Julius Bär ne soient pas atteints», assure Loïc Bhend, analyste financier auprès de la banque Bordier & Cie. Finalement, avec ses 5,5 milliards en plus, l’établissement peut se réjouir d’avoir largement dépassé le consensus général qui tablait sur une hausse de 4,7 milliards.

Provenance de l’argent frais

La provenance de ces fonds interpelle toutefois. La majeure partie vient en effet d’Asie, du Moyen-Orient et d’Europe de l’Est. «Ces régions ne sont pas touchées par les mouvements de régularisation qui frappent sa clientèle historique en Europe et en Amérique latine. Du coup, elles ne sont pas confrontées à des clients contraints de mettre leurs affaires en ordre ou de retirer leurs avoirs», explique Loïc Bhend. Cela ne signifie pas pour autant que cet argent venu de l’autre bout du monde soit non déclaré. Sur ce point, Julius Bär est catégorique. «Nos conditions bancaires exigent que le titulaire du compte respecte les obligations légales, réglementaires et fiscales qui lui sont applicables», confirme l’établissement bancaire. «Il n’y a en effet plus aucun intérêt à avoir une telle gamme de clients, tant les risques sont élevés», complète l’analyste financier genevois.

Bons résultats semestriels

Pour le reste, Julius Bär a présenté des résultats solides en dégageant un bénéfice net en hausse de 4,7%, à 402 millions de francs. En tenant compte de la provision constituée il y a un an au premier semestre, le bénéfice a même quadruplé. «La nouvelle orientation vers la croissance organique, sans exclure de possibles acquisitions, apparaît de plus en plus payante», s’est réjoui son directeur général, Boris Collardi.

La direction de la banque est également revenue lundi sur les mesures de réduction de ses coûts. Dieter Enkelmann, chef des finances, estime pouvoir atteindre les objectifs fixés, soit 50 millions de francs. A la Bourse suisse, l’action Julius Bär a profité des solides résultats semestriels. Elle a ainsi clôturé en hausse d’environ 3%, entraînant en partie les titres des géants helvétiques Credit Suisse et UBS.

Créé: 25.07.2016, 21h18

Articles en relation

Le directeur suisse de Julius Bär est remplacé

Banques Barend Fruithof quitte la banque de gestion de fortune un an jour pour jour après sa nomination. Plus...

Le directeur suisse de Julius Bär quitte son poste

Réorganisation Barend Fruithof quitte la banque une année seulement après y avoir été nommé. Il aurait fait de l'ombre au grand patron. Plus...

Julius Bär prêt à rebondir après l’amende américaine

Résultats annuels Acquisitions et augmentation du dividende sont au menu du «pur» grand gestionnaire de fortune suisse coté. Plus...

Trois enquêtes fédérales visent Julius Bär et UBS

Commission de la concurrence Editorial La Comco a reçu ce printemps des indices suggérant une entente de type cartellaire dans le négoce d’or, d’argent, de platine et de palladium. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...