Julius Bär paie mieux son patron que Givaudan

SuisseLe directeur général de Julius Baer a perçu plus de 6 millions de francs en 2018 tandis que celui de Givaudan a dû se «contenter» de 5,6 millions.

La rémunération de Bernhard Hodler se compose d'un salaire, de contributions à la caisse de pension et de bonus.

La rémunération de Bernhard Hodler se compose d'un salaire, de contributions à la caisse de pension et de bonus. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bernhard Hodler, directeur général du gestionnaire de fortune Julius Bär, a perçu l'année dernière un salaire total de 6,16 millions de francs. Le nouveau patron de l'établissement zurichois avait pris fin 2017 la succession de Boris Collardi, parti pour Pictet.

M. Collardi a également encore reçu une rémunération. Il avait officiellement quitté la banque en mai 2018, au terme d'une période de transition de six mois. L'emblématique patron vaudois a reçu un salaire de base de 0,62 million de francs, ainsi que des contributions sociales et d'assurance accident pour 0,10 million. En 2017, il avait obtenu un salaire de 1,72 million.

Quant à M. Hodler, qui avait reçu une rétribution de 4,82 millions en 2017, son salaire 2018 se compose d'une base de 1,5 million de francs, des contributions à la caisse de pension de 0,51 million et des bonus de 4,15 millions, a précisé Julius Bär lundi dans son rapport annuel.

L'ensemble de la direction a reçu des salaires pour un total de 20,6 millions de francs, après 17,7 millions en 2017. Les dix membres du conseil d'administration ont pour leur part perçu dans l'ensemble une rétribution de 3,82 millions ( 2,4%). Le président Daniel Sauter a conservé une rémunération stable de 1,1 million.

Que 5,6 millions de francs chez Givaudan

La rémunération du directeur général de Givaudan, Gilles Andrier, a augmenté de 2,7% en 2018 pour atteindre 5,61 millions de francs, révèle lundi le rapport annuel du numéro un mondial des arômes et parfums. Cette évolution est due à la hausse de la composante fixe de la rétribution, qui a atteint 1,77 million, tandis que la partie variable a baissé.

La rémunération globale des membres de la direction générale s'est montée à 18,9 millions de francs, en recul de près de 4 millions par rapport à 2017. Cette baisse résulte du redimensionnement de l'organe, passé de 9,5 à 7,9 postes à plein temps. A périmètre égal, la rétribution est demeurée stable. (ats/nxp)

Créé: 18.03.2019, 09h53

Articles en relation

Swatch Group: salaire en hausse pour Nick Hayek

Horlogerie Le patron de Swatch Group a vu sa rémunération grimper de 300'000 francs à 7,26 millions de francs. Plus...

Nestlé: salaire en hausse pour Mark Schneider

Suisse Le directeur général de Nestlé a reçu de 9,01 millions de francs au titre de 2018, contre 7,45 millions un an plus tôt. Plus...

Le patron d'UBS Sergio Ermotti gagne 14 millions

Suisse Le patron du numéro un bancaire suisse a touché en 2018 une somme totale de 14,1 millions de francs, contre 14,2 millions un an plus tôt. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...