Grève bloquée en Irlande mais pas au Royaume Uni

Aviation Deux grèves des pilotes de Ryanair prévues en fin de semaine faisaient l'objet d'un recours au tribunal de la part de la compagnie.

La compagnie aérienne s'est félicitée de la décision de la justice irlandaise.

La compagnie aérienne s'est félicitée de la décision de la justice irlandaise. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Haute Cour de Dublin a bloqué mercredi une grève de pilotes de Ryanair prévue jeudi et vendredi en Irlande tandis que celle de Londres a autorisé le mouvement social des pilotes britanniques de la compagnie aérienne, confrontée à des mouvements sociaux en Europe.

«Légers retards»

Les vols pourront cependant être assurés, a indiqué la compagnie aérienne à bas coût dans un communiqué, estimant que les grévistes ne représentent qu'une «petite minorité». «Nous ne nous attendons pas à des perturbations majeures jeudi ou vendredi, bien qu'on ne puisse exclure de légers retards ou des changements de vols», a-t-elle ajouté.

Les pilotes membres du syndicat britannique Balpa avaient voté des arrêts de travail jeudi et vendredi, ainsi que du 2 au 4 septembre. Les revendications portent notamment sur les salaires, les retraites et les prestations de maternité.

En Irlande en revanche, le juge Denis McDonald a estimé que ce mouvement social devait être «bloqué», tranchant en faveur de Ryanair, qui avait initié cette action en justice.

La compagnie a fait valoir durant l'audience qu'une grève ne pouvait être menée avant qu'une procédure de médiation n'arrive à son terme, estimant de plus que le vote du syndicat Forsa en faveur de la grève avait été précipité et sans demande très précise. Le syndicat irlandais avait lancé cet arrêt de travail des pilotes pour protester contre leurs conditions salariales, jugées insuffisantes.

Ryanair a demandé aux pilotes irlandais comme britanniques, «très bien payés» selon elle, avec «des salaires annuels à six chiffres», de revenir à la table des négociations dans le cadre de procédures de médiation.

Suppressions d'emplois

Ryanair est, dans le même temps, confronté depuis mercredi, et pour cinq jours, à une grève du personnel de cabine au Portugal, qui n'entraînait que de légers retards après la mise en place d'un service minimum décrété par le gouvernement portugais. «Les premiers vols ont eu lieu comme prévu ce matin et nous pensons qu'ils ne seront pas perturbés de manière significative aujourd'hui au Portugal», a déclaré la compagnie.

Ce mouvement est lancé par le Syndicat national du personnel de vol de l'aviation civile (SNPVAC) pour que Ryanair respecte le code du travail portugais, notamment sur les questions des primes et des congés.

Enfin, une autre grève de dix jours du personnel de cabine se profile en septembre en Espagne pour protester contre des fermetures prévues de bases aéroportuaires. Ryanair doit faire face à ces mouvements sociaux après avoir annoncé fin juillet son intention de supprimer 900 emplois sur ses quelque 13'000 salariés. Le groupe entend fermer des bases cet hiver et à l'été 2020 à cause des reports de livraison du Boeing 737 MAX, dont la flotte est clouée au sol après deux accidents.

Ses résultats financiers sont par ailleurs chancelants avec une chute de son bénéfice net au premier trimestre de son exercice 2019-2020 en raison d'une baisse des prix des billets d'avion, d'un kérosène plus cher et d'une hausse des coûts de personnel. Ces grèves et ces incertitudes sur l'emploi interviennent au moment où le groupe semblait avoir apaisé les relations sociales, après avoir dû faire face à un vent de contestation et des mouvements sociaux l'an dernier autour des conditions de travail. (afp/nxp)

Créé: 21.08.2019, 19h36

Articles en relation

Des aides octroyées à Ryanair jugées illégales

France La Commission européenne annonce que la France va récupérer 9,3 millions de francs d'aides illégales auprès de la compagnie aérienne irlandaise. Plus...

Ryanair plombé par les Boeing 737 MAX

Aviation Après deux accidents, les Boeing 737 MAX sont cloués au sol. La compagnie aérienne irlandaise a décidé de réagir mardi. Plus...

Ryanair: de bons chiffres en 2018 malgré le conflit

Irlande Près de 140 millions de personnes ont voyagé avec la compagnie aérienne à bas coût. Un record par rapport aux années précédentes. Plus...

Grève: Ryanair devra indemniser ses passagers

Grande-Bretagne L'autorité de l'aviation civile du Royaume-Uni prendra «des mesures» pour forcer Ryanair à dédommager des voyageurs affectés par une grève cet été. Plus...

Ryanair et les pilotes trouvent un accord

Allemagne La première compagnie «low cost» européenne, Ryanair, a trouvé un accord avec ses pilotes allemands, mettant fin ainsi à plus d'un an de crise. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.