La justice suisse est à la chasse aux témoins clés

Affaire SteinmetzL’ancien résident genevois Beny Steinmetz est en résidence surveillée en Israël pour ses démêlés au sujet d’un gisement de fer.

Beny Steinmetz – ici à Tel-Aviv en 2010 – aurait mis la main de «façon licite», selon lui, sur un gisement de fer en Guinée, dont les réserves sont estimées à 110 milliards de dollars.

Beny Steinmetz – ici à Tel-Aviv en 2010 – aurait mis la main de «façon licite», selon lui, sur un gisement de fer en Guinée, dont les réserves sont estimées à 110 milliards de dollars. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les choses se précipitent dans le cadre de l’affaire Steinmetz. Le 13 décembre, la justice américaine a annoncé avoir arrêté l’ancien ministre des mines de Guinée Mahmoud Thiam. Le haut fonctionnaire figure parmi les personnes suspectées d’avoir été soudoyées par des proches de BSG Resources Ltd (BSGR), le groupe du milliardaire franco-israélien Beny Steinmetz qui aurait acquis le droit d’exploiter un gigantesque gisement de fer de haute qualité dans les montagnes de Simandou, au sud de la Guinée.

Lundi, c’était au tour de Beny Steinmetz lui-même d’être mis sous résidence surveillée en Israël, avec interdiction de quitter le territoire. La police israélienne le suspecte d’avoir participé au versement de dessous-de-table de dizaines de millions de dollars pour acquérir le droit d’exploiter les minerais de Simandou. Son avocat à Genève, Marc Bonnant, était injoignable hier.

Soupçons de corruption

Une autre personne aurait bénéficié des largesses de BSGR: Mamadie Touré, la quatrième épouse de l’ancien président guinéen, citée comme une témoin essentielle dans cette affaire. Elle demeure en liberté aux Etats-Unis, où elle collaborerait avec le FBI. Le Parquet genevois, qui enquête sur cette histoire depuis l’automne 2013, cherche en vain à l’interroger. «La procédure à Genève va de l’avant. L’audition de Mamadie Touré par le procureur genevois reste à l’ordre du jour», indique le porte-parole du Ministère public genevois.

Beny Steinmetz a été écouté par la justice israélienne avant d’être arrêté. Il dit avoir obtenu de façon licite le droit d’extraire une partie du gisement de Simandou contre une promesse d’y investir 165 millions de dollars en 2008.

Moins de deux ans plus tard, BSGR annonçait la vente de la moitié de ce droit pour 2,5 milliards de dollars au géant brésilien Vale, dont le siège des affaires internationales est à Saint-Prex. BSGR souligne que les charges à l’encontre de Beny Steinmetz sont «sans fondements».

Perquisitions à Genève

Selon Le Temps, la justice genevoise aurait mis la main sur des documents prouvant des versements de sept millions de dollars de la part de proches de BSGR au nouveau mari de Mamadie Touré.

Des perquisitions ont eu lieu en 2013 au domicile genevois de Beny Steinmetz, dans son avion privé à Cointrin, dans les locaux au Grand-Saconnex de la société Onyx Financial Advisors qui collabore avec BSGR et au domicile à Thoiry d’une membre de la direction de BSGR. En 2013, le FBI a emprisonné un proche de BSGR, Frédéric Cilins, qui a admis avoir tenté de persuader Mamadie Touré de détruire des documents qui attesteraient des pots-de-vin versés par BSGR.

Beny Steinmetz, 60 ans, marié et père de quatre enfants, a été un spécialiste des diamants avant de diversifier avec succès ses activités. La procédure genevoise à son encontre, mais aussi des questions fiscales, l’aurait incité à quitter le bout du Léman pour Israël le printemps dernier.

Créé: 22.12.2016, 07h21

Articles en relation

Le «roi du diamant» israélien arrêté

Israël Le milliardaire Beny Steinmetz, qui a une adresse à Genève, a été arrêté dans une affaire de corruption ayant des ramifications en Suisse. Plus...

Nouvel échec judiciaire du milliardaire Beny Steinmetz

Diamants en Guinée Le Tribunal pénal fédéral a confirmé lundi la décision de Berne de transmettre aux Etats-Unis différents documents saisis en liaison avec une affaire de corruption. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.