Karin Keller-Sutter rejoint Economiesuisse

PolitiqueLa conseillère aux Etats saint-galloise Karin Keller-Sutter devient une des femmes les plus influentes de Suisse en allant siéger à la présidence de l'association patronale Economiesuisse.

Karin Keller-Sutter (PLR/SG) en mars dernier au Conseil des Etats lors du débat sur l'initiative «1:12».

Karin Keller-Sutter (PLR/SG) en mars dernier au Conseil des Etats lors du débat sur l'initiative «1:12». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Economiesuisse recherche un nouveau souffle après son échec lors de l'initiative Minder et espère le voir arriver avec la conseillère aux Etats saint-galloise Karin Keller-Sutter qui rejoindra sa présidence, rapporte ce mercredi le Tages Anzeiger.

La populaire politicienne du Parti Libéral-Radical renforce un peu plus son réseau puisqu'elle siège déjà au conseil d'administration du groupe de presse NZZ, au conseil de surveillance de trois caisses de pension et à la présidence de l'Union Patronale Suisse.

Karin Keller-Sutter, qui s'était fait connaître en 2010 comme candidate au Conseil fédéral, ne devrait pas en rester là puisqu'elle sera proposée au conseil d'administration de l'assureur Bâloise lors de l'assemblée générale du groupe le 2 mai. En juin, elle deviendra en outre présidente de Swiss Retail Federation, le lobby du commerce de détail.

L'organisation, qui compte les principaux détaillants du pays à l'exception notable de Migros et Coop, représente un chiffre d'affaires annuel de 12 milliards de francs et emploie 40'000 personnes, ce qui lui assure également un siège à la présidence d'Economiesuisse.

Sur les traces de Vreni Spoerry

En cas de succès, Karin Keller-Sutter évoluera dans les mêmes sphères que son ex-collègue du parti, la zurichoise Vreni Spoerry, qui avait vu son influence remise en cause avec le grounding de Swissair. La politicienne saint-galloise entend toutefois bien affirmer son indépendance malgré son cumul de mandats. «Je resterai une politicienne indépendante. J'ai grandi dans un environnement industriel et je ne me renierai pas chez Economiesuisse.»

L'intégration au sein de l'association patronale ne devrait pas poser de problème à la politicienne saint-galloise qui suit déjà de près la ligne d'Economiesuisse. Après s'être opposée à l'initiative Minder, à la limitation de la libre circulation ou encore aux salaires minimaux, elle milite contre l'initiative «1:12».

Créé: 03.04.2013, 11h38

Articles en relation

Economiesuisse fait son autocritique après la votation

Initiative Minder Dans un communiqué diffusé mardi, economiesuisse indique vouloir collaborer «de manière constructive à la mise en oeuvre aussi fidèle et praticable que possible» de l'initiative contre les rémunérations abusives approuvée par le peuple. Plus...

Nick Hayek: «Economiesuisse n'a plus de crédibilité»

Polémique Le CEO de Swatch se montre très critique au sujet d'economiesuisse, notamment quant à son attitude dans le dossier du «Swiss made». Plus...

L'initiative 1:12 des socialistes séduit les Suisses

Salaires Le texte des Jeunes socialistes, exigeant que le salaire le plus haut ne dépasse pas de plus de douze fois le salaire le plus bas dans une entreprise, récolterait 49,5% de «oui», contre 40% de «non», selon un sondage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.