Kiev «doit payer» pour le gaz livré aux régions rebelles

EnergieKiev «doit payer» pour le gaz que le groupe russe Gazprom a commencé jeudi à livrer aux territoires de l'est séparatiste de l'Ukraine, a annoncé vendredi le premier ministre russe Dmitri Medvedev.

Une enseigne du groupe Gazprom.

Une enseigne du groupe Gazprom. Image: ARCHIVES/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La compagnie nationale ukrainienne Naftogaz a prévenu jeudi qu'elle refuserait de payer.

«Selon les obligations contractuelles en vigueur, Kiev doit payer le gaz russe. Vu le volume actuel de nos livraisons, y compris (aux républiques séparatistes) de Donetsk et Lougansk, l'argent de l'Ukraine suffit seulement pour quelques jours», a-t-il écrit sur son compte Facebook.

Le premier ministre a averti que les «partenaires ukrainiens doivent payer pour tout ça, ou sinon, nous devrons, comme d'habitude, prendre une décision difficile», selon un communiqué disponible sur son site officiel, qui retranscrit une discussion qu'il a eue avec le président Vladimir Poutine.

«Fins humanitaires»

La Russie «va continuer à livrer du gaz», a-t-il ajouté, estimant que les volumes livrés aux républiques séparatistes de l'est de l'Ukraine le sont «à des fins humanitaires».

Jeudi, Andriï Kobolev, le PDG du groupe gazier ukrainien Naftogaz, avait prévenu que la compagnie «ne paiera pas car nous n'avons aucune possibilité de contrôler combien de gaz sera envoyé sur ces territoires ni quelle sera son utilisation».

La décision de Gazprom de livrer du gaz à l'Est rebelle ukrainien est «inacceptable» et «contraire au contrat existant», avait-il ajouté, précisant que sa compagnie avait repris ses livraisons de gaz à l'est de l'Ukraine, interrompues pour cause de combats.

En raison du conflit qui oppose les deux sociétés, la Russie ne fournit plus de gaz à l'Ukraine qu'à condition du versement à l'avance par Kiev des volumes demandés.

Samedi, les ministres de l'Energie de l'Union européenne doivent par ailleurs se rencontrer à Sofia en Bulgarie. Les discussions tourneront notamment autour des approvisionnements en gaz sur fond de conflit russo-ukrainien. (ats/nxp)

Créé: 21.02.2015, 23h27

Articles en relation

Gazprom annonce livrer du gaz dans l'Est ukrainien

Conflit Le géant gazier russe Gazprom a affirmé jeudi livrer du gaz directement aux régions contrôlées par les séparatistes. Plus...

Le bénéfice net de Gazprom accuse une forte chute

Russie Le bénéfice net de Gazprom a chuté de 61% au 3e trimestre 2014. Les analystes s'attendaient à un plongeon encore plus marqué des profits du géant gazier russe, notamment en raison du conflit qui l'oppose à l'Ukraine. Plus...

Toujours pas d'accord entre Kiev et Moscou sur le gaz

Approvisionnement Les discussions achoppent sur le soutien financier de l'Union européenne à l'Ukraine pour permettre au groupe Naftogaz de solder une partie de ses impayés au russe Gazprom. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.