Passer au contenu principal

TransactionLe Koweït achète 30 hélicoptères français

Les appareils Caracal seront vendus pour un milliard d'euros. Le contrat fait partie d'accords commerciaux signés en 2015 avec Airbus.

Les livraisons débuteront dans 29 mois et se termineront dans 48 mois.
Les livraisons débuteront dans 29 mois et se termineront dans 48 mois.
Archives, AFP

Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a signé mardi à Koweït City le contrat d'achat par le Koweït de 30 hélicoptères français Caracal. La transaction, annoncée l'an dernier, porte sur plus d'un milliard d'euros (1,1 milliard de francs).

L'achat de ces 30 appareils (24 destinés à l'armée koweïtienne, 6 à la garde nationale) fait partie d'accords commerciaux signés entre les deux pays en octobre 2015, pour un montant total de 2,5 milliards d'euros.

Formation

Le contrat, passé avec Airbus Hélicoptères, prévoit la livraison du premier appareil dans 29 mois et du dernier dans 48 mois, a-t-on précisé dans l'entourage du ministre. Les appareils seront construits dans l'usine de Marignane.

L'accord prévoit également la formation des équipages, des mécaniciens et la maintenance en conditions opérationnelles pendant au moins deux ans.

Appel d'offre

Les sociétés italienne Agusta et américaine Sikorsky avaient répondu à l'appel d'offres koweïtien lancé en 2013, mais il y avait «du côté koweïtien une claire volonté d'accorder ce contrat à la France, dans le cadre de nos relations institutionnelles» a indiqué une source dans l'entourage du ministre.

Les négociations exclusives, ouvertes à l'été 2015, ont été conclues en février 2016, soit un délai relativement court pour un contrat de ce type.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.