Lacoste veut échapper aux mains genevoises

Conflit familial La nouvelle présidente de Lacoste a déclaré qu'elle ne laisserait pas le groupe genevois Maus Frères racheter sa société. Les héritiers de la marque de mode s'entre-déchirent.

Michel Lacoste a été évincé par sa fille de la présidence du groupe.

Michel Lacoste a été évincé par sa fille de la présidence du groupe. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Maus Frères attend son heure pour engloutir Lacoste. Or l’empire genevois, actionnaire minoritaire de la marque au crocodile à travers sa filiale textile Devanlay, pourrait voir sa proie lui échapper. Lundi, la nouvelle présidente de Lacoste, Sophie Lacoste-Dournel, a en effet déclaré au Monde qu’elle ne laisserait pas son groupe tomber entre les mains de la société suisse.

Avec comme toile de fond un passage de flambeau douloureux, la famille Lacoste continue de se déchirer. Il y a quelques semaines, Sophie Lacoste-Dournel, avec l’appui d’une partie des héritiers de la célèbre marque, a évincé son père Michel Lacoste, président du conseil d’administration. Sa nomination a exacerbé les rivalités intestines qui opposent les vingt-deux héritiers depuis des mois.

«Je n’ai jamais vu une famille aussi déchirée entre ses membres, où la haine, la rancune et les jalousies sont devenues les moteurs de leur existence», confie un administrateur au magazine Challenges.

Un vieux rêve

Au milieu de ces tensions, le groupe Maus Frères, qui contrôle notamment les magasins Manor, Gant et Jumbo, souhaiterait se poser en arbitre et réaliser un vieux rêve: racheter la marque au crocodile. Un objectif qu’il a déjà tenté d’atteindre à plusieurs reprises par le passé.

Les administrateurs du groupe genevois ont soutenu la nomination de Sophie Lacoste-Dournel, contre l’avis de son père. «Maus a virtuellement racheté Lacoste sans débourser un centime en convainquant la moitié de ma famille, affirme Michel Lacoste dans Challenges. Ma fille a été élue grâce à leurs voix, elle ne pourra plus rien leur opposer». L’homme d’affaires, qui réside à Genève, conteste la nomination de Sophie devant la justice.

Droit de préemption

Pour contrer cette succession, Michel Lacoste et ses alliés familiaux envisageraient de céder leurs parts à Maus Frères. D’après Les Échos, les négociations auraient déjà commencé il y a plus d’une semaine. Le clan de Michel détiendrait en tout près de 30% de la société.

Un obstacle pourtant se dresse devant lui: les Lacoste bénéficient d’un droit de préemption. Ainsi, les héritiers qui souhaitent vendre leurs parts doivent en premier lieu les proposer aux membres de la famille. C’est pourquoi Sophie Lacoste-Dournel a déclaré qu’elle et ses alliés, représentant 35% du capital du groupe, «s’étaient organisés pour racheter les parts» potentiellement à vendre.

11 millions de polos

Lacoste et son partenaire Devanlay, détenu par Maus Frères à 90%, ont réalisé un chiffre d’affaires de 1,6 milliards d’euros en 2011. Plus de 11 millions de polos au crocodile se vendent par année. Lacoste est aujourd’hui valorisé jusqu’à un milliard d’euros. Ses héritiers détiennent 65% de l’entreprise, le reste du capital appartenant au groupe Maus.

Créé: 23.10.2012, 09h48

Articles en relation

Maus Frères remet sa franchise Fly à sa maison mère

Distribution Le groupe Maus Frères (magasins Manor, Jumbo, Athleticum) se sépare de sa franchise de magasins d'ameublement et de décoration Fly, qu'il détient depuis 14 ans. Plus...

Lacoste retrouve un appétit de crocodile

Mode La marque française de vêtements, dont une bonne partie des actions est aujourd'hui détenue par le groupe suisse Maus Frères Holding, a battu en 2011 son record de ventes après trois exercices difficiles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.