«La libre circulation des personnes ne survivra pas»

ExpertiseAymo Brunetti, ex-secrétaire d’Etat à l’économie, lâche un pronostic audacieux dans la presse alémanique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«La libre circulation des personnes, telle qu’elle est définie actuellement dans le droit de l’Union européenne, ne survivra pas au-delà des cinq ou dix prochaines années», affirme Aymo Brunetti, ex-secrétaire d’Etat à l’économie, dans une interview accordée vendredi à la Basler Zeitung et à la Luzerner Zeitung.

Le haut fonctionnaire lâche ainsi un pronostic audacieux. Rappelons que le peuple et les cantons ont approuvé le 9 février 2014 l’initiative populaire de l’Union démocratique du centre intitulée «Contre l’immigration de masse». Remettant en cause, au moins partiellement, l’accord bilatéral sur la libre circulation des personnes, cette initiative a suscité des difficultés non négligeables entre Berne et Bruxelles.

Les Chambres fédérales semblaient avoir trouvé une solution à ces problèmes avec la loi d’application adoptée le 16 décembre. Par 98 voix contre 67 et 33 abstentions au Conseil national, et par 24 voix contre 5 et 13 abstentions au Conseil des Etats. Rien n’est cependant définitivement acquis. Nenad, Stojanovic, politologue tessinois, proche du parti socialiste de ce canton, vient en effet de manifester l’intention sérieuse de lancer un référendum contre cette loi adoptée le 16 décembre.

Le succès de cette opération dépend désormais de la récolte de 50'000 signatures de citoyens d’ici au 7 avril. Cette échéance et les propos d’Aymo Brunetti promettent d’enflammer le débat après les fêtes de Nouvel-An.

Créé: 30.12.2016, 12h16

Articles en relation

Référendum contre l'initiative anti-immigration

Suisse Un politologue a lancé mercredi un référendum contre la loi d'application de l'initiative anti-immigration. Plus...

Ouverture du marché du travail dès le 1er janvier

Suisse-UE La libre circulation des personnes entre la Suisse et la Croatie sera appliquée dès l'année prochaine. Mais par étape. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.