Après les licenciements, Bombardier vise les profits

TransportLe groupe canadien espère retrouver les chiffres noirs ces prochaines années après sa restructuration.

Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bombardier a prévu mercredi d'améliorer significativement sa rentabilité l'an prochain et de dégager des profits en dépit d'une faible progression des ventes. Il a procédé depuis trois ans à des licenciements massifs.

Le «plan de redressement est en marche» et les bases sont posées pour assurer la croissance du groupe et «créer de la valeur pour nos actionnaires», a assuré Alain Bellemare, PDG du constructeur aéronautique et de matériels ferroviaires.

Le chiffre d'affaires va progresser de «quelques points de pourcentage» en 2017 par rapport à l'exercice en cours où les ventes ont accusé un trou d'air pour tomber à environ 16,5 milliards de dollars canadiens (12,58 milliards de francs).

Licenciements

Le groupe Bombardier vise un bénéfice avant intérêts et impôt d'«entre 530 millions et 630 millions de dollars pour 2017», ce qui marquerait une progression «d'environ 50%» par rapport au résultat prévu cette année, selon le communiqué. L'action Bombardier avait été suspendue en toute fin de séance à la Bourse de Toronto mercredi dans l'attente de la publication de ces prévisions tombées dans la soirée.

Ce résultat sera amputé de 250 à 300 millions de dollars pour couvrir les coûts de restructuration dont le volet social a été présenté en octobre avec la suppression de 7500 emplois d'ici la fin 2018, venant après les licenciements de 7000 personnes annoncés en février dernier.

Le PDG de Bombardier a affiché sa confiance dans la capacité du groupe «à atteindre (ses) objectifs opérationnels et financiers». «Nous avons achevé avec succès la phase d'atténuation des risques de notre plan de redressement et avons positionné l'entreprise afin d'accélérer la croissance de ses revenus, de ses résultats et de ses flux de trésorerie disponibles conformément à notre plan», a-t-il dit.

Retards de livraison

Cet optimisme est entretenu par la montée en puissance des livraisons de l'avion commercial CSeries (CS100 et CS300) après des retards de plusieurs mois et le doublement des coûts du programme de développement (5,4 milliards de dollars) d'un avion venant en concurrence directe avec les plus petits modules d'Airbus (famille A320) et de Boeing (B737).

Le CS100 est entré en service commercial en juillet avec la compagnie Swiss (filiale de Lufthansa) et le CS300 avec Air Baltic ce mercredi. De cinq à sept appareils devaient sortir de la chaîne d'assemblage pour l'ensemble de l'année en cours.

Au total, Bombardier prévoit de livrer 80 à 85 avions commerciaux (CSeries, Q400 ou CRJ) avec un chiffre d'affaires de 2,9 milliards de dollars canadiens en 2017. Mais cette division restera dans le rouge avec une perte avant impôt de 400 millions canadiens.

La division avions d'affaires (Learjet, Challenger, Global) va livrer 135 appareils pour un chiffre d'affaires de 5 milliards de dollars et une marge nette de 7,5%. Pour les matériels ferroviaires ou de transport, le chiffre d'affaires devrait atteindre 8,5 milliards avec une marge nette de 7,5%, a indiqué Bombardier. (ats/nxp)

Créé: 15.12.2016, 09h42

Articles en relation

Bombardier veut supprimer 7500 emplois

Industrie Le groupe, qui espère recourir à des départs volontaires, taillera principalement dans les unités administratives. Plus...

Swiss a réceptionné son Bombardier CS100

Suisse Le nouvel aéronef a été baptisé «canton de Zurich» devant des représentants des médias, de la politique et des autorités. Plus...

Bombardier remet à Swiss le premier CSeries

Aéronautique L'avionneur veut développer une nouvelle gamme de moyen-courrier. Plus...

Stadler Rail et Siemens défient Bombardier

Zurich D’intenses rivalités se jouent à Zurich entre trois grands spécialistes des équipements ferroviaires. Plus...

Les futurs trams de Bombardier sont contestés

Canton de Zurich L'achat de 70 nouveaux trams pour un montant de 358 millions de francs se décidera donc devant le tribunal administratif. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.