Logiciel d'analyse: Twitter s'oppose aux autorités

CybersécuritéLe géant des réseaux veut empêcher le gouvernement d'utiliser Dataminr.

Illustration.

Illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le site de microblogs Twitter a décidé d'empêcher les autorités américaines d'utiliser un logiciel d'analyse des messages postés sur son site et qui servait notamment dans la lutte contre le terrorisme, a indiqué dimanche le Wall Street Journal.

Citant des sources proches du dossier, le WSJ affirme que Twitter s'oppose à ce que les autorités puissent recourir à Dataminr, un logiciel créé par une société au sein de laquelle Twitter détient une participation de l'ordre de 5%.

Si cette décision n'a pas fait l'objet d'une annonce publique, le WSJ cite notamment à l'appui de ses informations des témoignages de responsables des services de renseignements aux Etats-Unis.

Attaques de Paris

Dataminr est la seule compagnie que Twitter autorise à avoir accès à l'ensemble des messages postés sur son site que son logiciel analyse ensuite. Ce logiciel est également utilisé par les médias et d'autres clients.

Selon le WSJ, Twitter a expressément demandé à ce qu'il ne soit plus désormais mis à la disposition des services de renseignements. Pourtant, l'utilisation de Dataminr aurait permis aux services de renseignements américains d'identifier des risques d'attaques à Paris en novembre peu avant que la capitale française ne soit la cible d'une vague d'attentats, affirme le WSJ, indiquant également que Dataminr a alerté ses clients des attaques récemment commises à Bruxelles avant que celles-ci ne soient répercutées par les médias.

Bras de fer

Ce nouveau développement survient alors qu'un bras de fer oppose actuellement plusieurs entreprises de la high-tech aux autorités américaines dans le domaine du partage des informations pouvant être utilisées dans la lutte contre le terrorisme. Apple a ainsi refusé de transmettre au FBI une clé de décryptage qui lui aurait permis d'accéder au contenu d'un téléphone portable qui avait été utilisé par l'auteur d'un attentat a San Bernardino (Californie) en décembre.

(afp/nxp)

Créé: 09.05.2016, 05h41

Articles en relation

Twitter ajoute un bouton de partage en privé

Internet Le réseau social a annoncé mardi l'ajout d'un nouveau bouton à son service. Il permettra de transférer automatiquement de manière privée un message vu sur le réseau. Plus...

Twitter, drôle d'oiseau qui fête ses 10 ans

Internet Le groupe bénéficie d'un statut de pionnier mais il peine à s'étendre au-delà de sa sphère et à dégager des bénéfices. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...