Passer au contenu principal

Lonza va externaliser ses spécialités chimiques

Le groupe prévoit des mesures pour son activité spécialités chimiques, qui se traduiront par la suppression de 130 postes dont 50 en Suisse.

le nouveau patron de Lonza Marc Funk compte implanter les mesures d'ici mi-2020.
le nouveau patron de Lonza Marc Funk compte implanter les mesures d'ici mi-2020.
Keystone

Lonza poursuit la réorganisation de ses activités. Après avoir unifié ses unités pharma et santé en février, le fournisseur de composants pour les industries pharmaceutique et chimique va partiellement externaliser la division Specialty Ingredients (LSI), qui génère plus de 40% des revenus du groupe bâlois. Environ 130 postes sont menacés par ces mesures.

L'activité spécialités chimiques, qui va rester en totalité propriété de Lonza, sera externalisée et bénéficiera d'une direction indépendante. Ces mesures doivent permettre «un plus grand contrôle de l'activité opérationnelle et des coûts», a souligné Lonza lundi.

«Notre décision permettra au secteur de se concentrer sur ses forces et de stimuler sa croissance future dans un environnement dynamique et concurrentiel», affirme dans un communiqué le nouveau patron Marc Funk, arrivé en mars.

Les mesures doivent être mises en place d'ici mi-2020. Le groupe prévoit la suppression d'environ 130 postes, dont 50 en Suisse et 35 en Etats-Unis. Fin 2018, Special Ingredients comptait 4841 employés, soit près d'un tiers des effectifs du groupe, selon les indications du rapport annuel.

En février, Lonza avait annoncé qu'il allait unifier ses segments Pharma & Biotech et Consumer Health & Nutrition sous une même bannière, Lonza Pharma Biotech & Nutrition (LPBN).

Les anciennes unités Consumer Product Ingredients et Consumer & Resources Protection devraient quant à elles former la division Specialty Ingredients (LSI), sous la direction opérationnelle de Sven Abend.

Rentabilité plus faible

L'unité LSI a fait l'objet d'un désinvestissement récemment. Lonza a finalisé en mars la cession de ses activités de traitement des eaux (Water Care) au gestionnaire américain Platinum Equity pour 630 millions de dollars.

La division spécialités chimiques s'adresse, entre autres, aux industries alimentaire et cosmétique. En 2018, elle a généré une marge opérationnelle brute (Ebitda) de base de 22,1%, bien moins que l'unité principale Pharma & Biotech (32,8%), note la Banque cantonale de Zurich dans un commentaire.

Specialty Ingredients dispose de 42 sites de production et sert quelque 19'000 clients globalement, selon les chiffres contenus dans le rapport annuel. La division a généré un chiffre d'affaires de 2,39 milliards de francs, à comparer aux 5,55 milliards réalisés au niveau du groupe.

Vontobel est ravi par l'annonce de Lonza, mais considère cette externalisation comme une étape intermédiaire devant aboutir à de nouveaux changements. La concentration de Pharma & Biotech et Consumer Health & Nutrition dans une grande entité (PB&N) doit encore aller plus loin, selon l'analyste Daniel Buchta.

A la Bourse, l'action Lonza a terminé en hausse de3,9% à 320,30 francs, dans un SMI en progression de 0,83%.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.