La lutte contre le travail au noir a porté ses fruits

SuisseIl y a 10 ans entrait en vigueur la loi sur le travail au noir. Les contrôles dans les entreprises ont augmenté. Les résultats ont suivi.

Image d'illustration

Image d'illustration Image: DR/photo d'illustration

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La lutte contre le travail au noir a porté ses fruits depuis l'entrée en vigueur de la loi, il y a dix ans. Elle a permis de sensibiliser la population et d'augmenter les contrôles. En Suisse, le travail non déclaré est chiffré à quelque 40 milliards de francs.

La vue d'ensemble sur la lutte contre le travail au noir s'est globalement améliorée, indique mardi le Secrétariat d'Etat à l'économie (seco) dans un rapport tirant le bilan de la loi. Durant cette décennie, les offices cantonaux ont élaboré une stratégie de contrôle adaptée à leur situation locale.

12'000 contrôles depuis 2010

En chiffres absolus, le nombre de contrôles d'entreprises s'est stabilisé à environ 12'000 depuis 2010, indique le rapport. De 2008 à 2017, le nombre de contrôles de personnes a oscillé entre 34'000 et 39'000. Il était de 36'000 l'an dernier.

Durant les premières années des contrôles, les organes cantonaux ont surtout recensé des situations soulevant un soupçon de travail au noir dans le domaine des assurances sociales. La tendance récente montre plutôt une augmentation des cas relatifs au droit de l'impôt à la source. En 2017, il y a eu au total plus de 13'000 situations donnant lieu à un soupçon à l'échelle suisse, soit 12% de moins par rapport à 2016.

Chiffres à prendre avec des pincettes

C'est dans le domaine du droit des étrangers que l'on recense le nombre le plus élevé de retours d'information des autorités spéciales sur les mesures prises et les sanctions. Ces dernières années, le seco a recensé environ 2000 notifications par an. Pour le droit des assurances sociales, ce nombre a oscillé entre 77 et 927.

En 2017, le nombre de retours d'information s'est élevé à 3034 cas, soit un recul de 10% par rapport à 2016. Pour le seco, on ne peut toutefois pas parler d'un recul du travail au noir. Les chiffres ne sont en effet pas représentatifs.

1,2 million de francs d'amende

Jusqu'à fin 2017, ni les autorités spéciales ni les tribunaux n'étaient légalement tenus d'informer les organes de contrôle des suites qui avaient été données. L'échange d'informations sur ce point a été amélioré dans la révision de la loi qui vient d'entrer en vigueur au début de cette année.

En 2017, le montant des amendes perçues par les cantons pour des infractions a atteint près de 1,2 million de francs. Ils ont affecté 77,7 postes à plein temps à la lutte contre le travail au noir. Les contrôles ont lieu là où le risque d'infraction est le plus fort, ce qui biaise aussi la perception du travail au noir en Suisse. (ats/nxp)

Créé: 12.06.2018, 15h36

Articles en relation

Une carte pour lutter contre le travail au noir

Emploi CartePro a été développée par les patrons vaudois, fribourgeois et valaisans. Cette carte veut permettre de lutter contre le travail au noir. Plus...

Tour de vis contre le travail au noir dès 2018

Suisse Les contrôleurs pourront transmettre les cas suspects aux inspections du travail, à l’aide sociale et aux autorités fiscales pour clarification. Plus...

Haro sur le travail au noir lié à la numérisation

Suisse L'USS lance une offensive pour que les lois en matière de droit du travail et des assurances sociales soient systématiquement appliquées par ces entreprises. Plus...

Le travail au noir ne sera plus sanctionné

Réforme Largement modifiée, la mini-réforme de la loi sur le travail au noir est finalement sous toit. Les sanctions qui étaient initialement prévues ont été biffées sur le nouveau projet. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des parents et des enfants séparés par le rêve américain, paru le 19 juin
(Image: Bénédicte) Plus...