La machine à café Starbucks débarque dans les chaumières

Consommation La chaîne américaine de cafés Starbucks a annoncé jeudi le lancement d'une machine à café à dosettes pour les particuliers, produite en partenariat avec l'entreprise allemande Krüger.

Verismo, la machine a café de Starbucks.

Verismo, la machine a café de Starbucks. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Starbucks commercialise à compter d'aujourd'hui cette machine baptisée Verismo au prix de 149 francs vendue uniquement dans les cafés de la chaîne, a indiqué l'entreprise. Ses dosettes de café seront vendues au prix de 5,95 francs le paquet de 12 (5,35 francs pour le lait).

Selon Starbucks, cette offre a pour objectif de permettre à ses clients de «déguster des boissons de qualité Starbucks chez eux». En Suisse, Starbucks a ouvert son premier établissement il y a onze ans à Zurich, premier café de la chaîne en Europe continentale.

Le marché du café portionné est en plein essor et doit atteindre 8,1 milliards de dollars (7,5 milliards de francs) d'ici à 2014, selon le cabinet Euromonitor. En août, Eden Springs, leader suisse des bonbonnes à eau, a annoncé qu'il se lançait dans ce nouveau marché.

En Suisse, le géant alimentaire Nestlé a déposé plainte contre Migros, Fust et Denner qui commercialise des dosettes compatibles avec les machines Nespresso. Ethical Coffee Compagny, fondée par Jean-Paul Gaillard, fait l'objet de mesures superprovisionnelles: ses capsules compatibles avec les machines Nespresso et biodégradables ne peuvent pas encore être distribuées en Suisse. (ats/nxp)

Créé: 20.09.2012, 14h49

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.