Passer au contenu principal

«Notre scénario: une perte de 15'000 emplois dans l'industrie»

Daniel Lampart, premier secrétaire et économiste en chef de l'Union syndicale suisse, confirme son estimation liée au franc fort.

Daniel Lampart, premier secrétaire et économiste en chef de l'Union syndicale suisse (archives).
Daniel Lampart, premier secrétaire et économiste en chef de l'Union syndicale suisse (archives).
Peter Schneider, Keystone

Daniel Lampart, premier secrétaire et économiste en chef de l'Union syndicale suisse, commente le baromètre de l'emploi au premier trimestre publié ce matin par l'Office fédérale de la statistique. Ce sont les premiers chiffres permettant de mesure l'impact de la levée du taux de change plancher en janvier. Il s'attend toujours à ce que le franc fort touche durement l'industrie suisse sur la deuxième moitié de l'année. Interview.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.