Manor se sépare d'une douzaine de directeurs

Commerce de détailLe magasin annonce une importante restructuration. Environ 40 employés sont licenciés, dont une douzaine de directeurs. La discussion est en cours pour une quarantaine d'autres personnes.

La restructuration touche par ailleurs de près les directeurs des 60 grands magasins Manor du pays.

La restructuration touche par ailleurs de près les directeurs des 60 grands magasins Manor du pays. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Début d’année difficile au sein du géant Manor, domicilié à Bâle. L’entreprise annonce vendredi un désinvestissement dans son réseau de magasins pour mieux se positionner dans le commerce en ligne. «Le changement dans le commerce de détail continue de progresser rapidement. La numérisation est à la fois une chance et un défi. Pour suivre le rythme du passage des activités stationnaires aux activités en ligne, nous devons poursuivre notre transformation en cours et faire d’importants investissements dans la numérisation», écrit Jérôme Gilg, CEO de Manor depuis à peine un an, dans un communiqué.

Plus que 28 directeurs pour 60 magasins

Concrètement, le grand magasin Manor de Bachenbülach (ZH) sera fermé à la fin du mois d’avril. Vingt-sept employés sont menacés de licenciement. Un plan social est en cours d’élaboration. À Delémont (JU) et Liestal (BL), Manor cèdera le secteur alimentaire de ses magasins. «Nous n’avions plus la masse critique pour garder la qualité supérieure qui est notre marque de fabrique, explique Fabian Hildbrand, porte-parole de l’entreprise. Mais nous sommes positifs, nous allons trouver des successeurs.»

La restructuration touche par ailleurs de près les directeurs des 60 grands magasins Manor du pays. Ce réseau sera regroupé en 28 unités de vente, pour autant de chefs. Douze directeurs ont déjà été licenciés. Pour une quarantaine d'autres collaborateurs concernés, la discussion est en cours, affirme le porte-parole de Manor. L’entreprise, qui compte en tout 9'500 collaborateurs et 380 apprentis, part du principe qu’il y aura une majorité de départs volontaires.

Le départ de la Bahnhofstrasse, coup d’accélérateur

Manor n’est pas le seul acteur du secteur de la vente à devoir se restructurer. La concurrence des firmes étrangères, notamment les pure player, ces entreprises actives uniquement sur internet, est vive. Mardi, une étude de Credit Suisse indiquait que le commerce de détail en Suisse a perdu 16’000 emplois en dix ans, sous l’effet de la concurrence internationale croissante. Mais pour Manor, le coup d’accélérateur vient de Zurich et de la fermeture, faute d’entente avec son bailleur Swiss Life, de son prestigieux magasin de la Bahnhofstrasse. L’annonce a été faite l’automne dernier. La grande surface fermera fin janvier. 290 collaborateurs sont touchés. «Nous avons dû compenser la fermeture de ce magasin qui rapportait à lui seul 100 millions de chiffre d’affaires par année. Cette situation nous a forcés à être plus stricts et à accélérer», relève Fabian Hildbrand.

Investissements sur Vaud notamment

Si Manor restructure son réseau de grands magasins, il annonce en parallèle divers investissements. Trente nouveaux emplois seront créés dans le secteur numérique pour accélérer la transformation de l’enseigne. L’entreprise mise aussi sur ses 31 supermarchés Manor Food et ses 28 restaurants pour assurer sa croissance. Elle annonce vouloir investir 15 millions de francs cette année «dans des supermarchés existants tels que Morges, Lausanne, Sierre, Sion et Vevey».

Créé: 10.01.2020, 16h30

Articles en relation

Manor s’allie avec Farmy dans l’alimentaire en ligne

Distribution Les produits Manor Bio viendront compléter l’assortiment du site dédié aux produits frais locaux. Plus...

Le patron de Manor quitte la barre, à peine deux ans après son arrivée

Grands magasins Stéphane Maquaire est remplacé par un homme du «sérail», l’ex responsable de Jumbo, Jérôme Gilg. Il était arrivé début 2017. Plus...

Manor supprime jusqu'à 200 emplois, l'arc lémanique épargné

Grande distribution Les coupes toucheront le millier de collaborateurs de la centrale de Bâle. Un spécialiste du secteur souligne le retard pris par le groupe Maus sur Internet. Le nouveau patron de Manor promet un «plan de croissance». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.