Le marché suisse du médicament progresse

SantéLes recettes des produits protégés par un brevet ont reculé de 1,2% mais les médicaments génériques ont affiché une croissance de 2,2% l'an dernier.

Au total, quelque 6,1 milliards de francs de médicaments ont été vendus l'année dernière dans le pays.

Au total, quelque 6,1 milliards de francs de médicaments ont été vendus l'année dernière dans le pays. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les ventes de médicaments ont continué de progresser en Suisse l'année dernière. Les produits protégés par un brevet ont vu leurs recettes reculer au bénéfice des génériques qui ont affiché une croissance en 2019.

Au total, quelque 6,1 milliards de francs de médicaments ont été vendus l'année dernière dans le pays, un montant en hausse de 2,8% par rapport à 2018, a indiqué jeudi la faîtière Interpharma dans un communiqué.

Les traitements sous brevet ont vu leurs recettes reculer de 1,2% à 2,5 milliards de francs, tandis que les répliques de produits originaux ont enregistré une hausse de 2,2% à 734,4 millions. Les génériques ont ainsi dépassé pour la première fois leurs produits de référence en matière de chiffre d'affaires.

Les volumes ont par contre quasiment stagné ( 0,3%) à 187,1 millions d'emballages vendus. (ats/nxp)

Créé: 06.02.2020, 12h37

Articles en relation

Certains médicaments menacés de pénurie

Suisse Les cas annoncés de pénurie ont régulièrement augmenté ces dernières années en raison de fortes variations saisonnières. Plus...

Le coût des médicaments a atteint un niveau record

Suisse En huit ans, les dépenses pour les médicaments ont presque doublé, révèle un rapport de l'assureur-maladie Helsana. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.