Chute des exportations horlogères en mars

SuisseLes exportations horlogères suisses ont subi une chute de 16,1% en mars sur un an à 1,5 milliard de francs.

Image: Archives/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les exportations horlogères suisses ont subi une chute de 16,1% en mars sur un an à 1,47 milliard de francs. Il s«agit du plus faible mois de mars depuis 2011 et d'un neuvième recul mensuel consécutif. Sur l'ensemble du premier trimestre, le recul atteint 8,9%.

La dégradation observée depuis juillet 2015 dans l«évolution des exportations s«est accélérée en mars, a commenté jeudi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) en publiant sa statistique mensuelle. L«ampleur est aussi inhabituelle puisqu«il faut remonter à la crise de 2009 pour trouver des taux de variation de cet ordre.

Les trois principaux débouchés à l'exportation ont accusé une contraction marquée en mars, mois où s'est tenu le salon mondial de l'horlogerie et de la bijouterie Baselworld. Le premier, Hong Kong, confirmant une évolution de longue date maintenant, a chuté de 37,7% par rapport au mois de mars 2015 à 176,3 millions de francs.

Ensuite, les Etats-Unis ont reculé d'un tiers (-32,9%) à 146,5 millions de francs, malgré le retour à la croissance constatée en février après cinq mois de baisse. Enfin, la Chine peine toujours, au regard de son potentiel, en affichant un recul prononcé de 13,7% à 93,8 millions.

Allemagne en croissance

Derrière, l'Allemagne constitue une exception. Les livraisons vers le voisin d'outre-Rhin ont augmenté de 2,2% par rapport à mars 2015 pour s'inscrire à 92,6 millions de francs. L'Italie, en cinquième place, affiche pour sa part un recul de 3,2% à 91,8 millions, confirmant un coup d'arrêt sur les marchés européens.

Entre la sixième et la dixième place, on trouve le Japon, le Royaume-Uni, Singapour, les Emirats arabes unis et la France, tous en baisse. Les exportations dans l'Hexagone ont diminué de 6,8% à 69,7 millions de francs, en rupture avec une année 2015 de très bonne facture mais pénalisée dès novembre par les attentats de Paris.

Sur l'entier du premier trimestre 2016, les exportations horlogères suisses ont reculé de 8,9% sur un an pour s'établir à 4,66 milliards de francs. Hong Kong (-31,6% à 596,7 millions), Etats-Unis (-15,4% à 504,8 millions) et Chine (-7,4% à 308,5 millions) ressortent là aussi en recul.

Segment 200-500 francs touché

Pour revenir au seul mois de mars, toutes les matières habillant les montres ont été affectées par le recul, relève la fédération des entreprises de la branche. La baisse de la valeur a été particulièrement influencée par les garde-temps en métaux précieux et en acier.

Du côté des volumes, l«acier a tiré les résultats vers le bas. Un constat identique prévaut pour la catégorie des autres matières, qui couvre tous les produits non métalliques (dont le plastique).

En considérant les segments de prix, il apparaît que les montres entre 500 et 3000 francs (prix export) se sont distinguées par une baisse plus modérée, bien que très significative. Leur valeur s«est contractée de 7,1% par rapport à mars 2015.

Pas de crise

Aux extrémités de l«échelle des prix, les garde-temps de moins de 200 francs et ceux de plus de 3000 francs ont affiché un repli avoisinant 20%. La catégorie 200-500 francs a réalisé le moins bon résultat, avec une chute de 27,1%, aussi bien en valeur qu«en nombre de pièces.

Pour la suite, il est bien difficile de savoir quand l'horlogerie sortira de sa mauvaise passe actuelle. Interrogé par l'ats lors de Baselworld, le président de Tissot (Swatch Group) François Thiébaud a évoqué un taux de croissance entre 1 et 3% pour la branche cette année.

Le président de la FH Jean-Daniel Pasche a mentionné un exercice 2016 en stagnation. Une chose est sûre, la plupart des acteurs du secteur refuse le mot «crise» pour qualifier la situation. Le directeur général de Swatch Group Nick Hayek l'a en tout cas répété avec insistance récemment.

L'an dernier, le secteur a réalisé la troisième meilleure performance de son histoire, avec des exportations de 21,52 milliards de francs. L'année 2014 avait permis d'inscrire la valeur record de 22,23 milliards. En extrapolant le premier trimestre, 2016 pourrait s'achever avec un montant de près de 19 milliards. (ats/nxp)

Créé: 21.04.2016, 08h29

Articles en relation

Le franc fort reste le plus grand danger, dixit Hayek

Economie Le patron de Swatch estime que ce n'est pas la montre connectée qui fait de l'ombre à l'horlogerie. Plus...

Jean-Claude Biver se lance dans le e-shopping

Horlogerie Les montres TAG Heuer seront les premières proposées en ligne. La marque travaille déjà à sa future boutique virtuelle Plus...

Corum reprend du poil de la bête en 2016

Horlogerie La société horlogère a réalisé des ventes à hauteur de 4 millions de francs en janvier. Plus...

Richemont veut biffer 350 emplois en Suisse

Horlogerie Le franc fort et un tourisme en déclin en Europe obligent le groupe genevois à réduire ses effectifs. Plus...

Les exportations suisses progressent de 2,5%

Bilan Les produits chimiques et pharmaceutiques ont joué un rôle prépondérant dans cette évolution. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.