Maurice Lacroix échappe à la vente de la marque Glycine

HorlogerieLe groupe suisse DKSH a annoncé ce jeudi matin le désinvestissement de sa marque Glycine pour l'américain Invicta

Une ouvrière dans les l'usine jurasienne de Maurice Lacroix. Archive.

Une ouvrière dans les l'usine jurasienne de Maurice Lacroix. Archive. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La question que se pose le marché suite à l'annonce ce jeudi matin de la vente de la marque Glycine par DKSH à l'américain Invicta Watch Group pour un prix non communiqué est: cela annonce-t-il un mouvement du côté de Maurice Lacroix, l'autre entreprise horlogère que possède aussi le groupe suisse de marketing et de logistique DKSH?

La réponse ce matin d'un proche du dossier est que le groupe spécialisé dans la vente de produits dans le sud-est asiatique ne «veut pas vendre Maurice Lacroix à n'importe qui et à n'importe quel prix, le marché horloger étant toujours difficile et Maurice Lacroix étant un bien plus gros poisson que la petite structure Glycine».

DKSH avait annoncé en 2015 vouloir se défaire de ses activités horlogères, une activité dans laquel il est devenu bien plus actif autour de 2011-2012, quelques années avant que le marché ne se retourne, surtout en Asie.

Créé: 11.08.2016, 10h14

Articles en relation

Les employés de Maurice Lacroix dans l’expectative

Luxe Le propriétaire du groupe horloger n’a pas trouvé de racheteur. Il en cherche aussi pour d’autres sociétés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.