MCH va biffer 35 emplois d'ici l'été

FoiresL'entreprise qui organise notamment Baselworld et Art Basel fait face à de gros problèmes financiers. Un plan social a été mis en place.

MCH paie cher la désaffection de Baselworld parmi les groupes horlogers.

MCH paie cher la désaffection de Baselworld parmi les groupes horlogers. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En proie à de sérieuses difficultés, MCH, qui organise notamment Baselworld et Art Basel, se restructure. Le groupe va supprimer 35 postes d'ici l'été prochain à Bâle, Zurich, Hong Kong et aux Etats-Unis. Un plan social est prévu.

«Les 35 licenciements seront effectifs d'ici cet été», a déclaré à AWP un porte-parole, revenant sur un communiqué publié vendredi. Précisant que MCH compte au total quelque 900 collaborateurs, il a regretté ne pas pouvoir «encore dire si d'autres licenciements doivent être prononcés à moyen et long termes», a-t-il ajouté.

En novembre 2018, le groupe bâlois avait annoncé l'entame d'une restructuration pour faire face aux défis auxquels le secteur des salons et foires est exposé. L'organisateur de manifestations réexamine sa stratégie pour mieux l'adapter à l'évolution des marchés et des clients.

«Nous espérons que jusqu'à la fin de l'année le processus de transformation que notre groupe a entrepris sera clairement défini. D'ici là nous pourrons peut-être communiquer sur les décisions clés prises», a complété le porte-parole.

Abandon de foires et lourde perte financière

MCH a décidé l'année dernière de ne pas reconduire certaines manifestations telles que Grand Basel, un salon dédié à la voiture, après une seule édition, ainsi que le Comptoir Suisse, mis au rebut après l'édition 2018, la 99e de cette foire emblématique se tenant à Lausanne.

Le public a aussi dû faire le deuil de deux événements, à savoir la Züspa à Zurich et la Muba à Bâle. MCH a toutefois précisé qu'il n'abandonnait pas purement et simplement ces foires mais planchait sur «un nouveau concept innovant d'ici 2020» afin de répondre à «l'évolution du marché», sans davantage de précision.

Dans le secteur horloger et joaillier, Baselworld, la plus importante foire du secteur, a dû faire face à la défection du groupe Swatch annoncée l'été dernier, son exposant le plus important. Cette décision a provoqué un effet d'entraînement, poussant d'autres marques à bouder un salon bâlois autrefois incontournable et dont le nombre d'exposants fond année après année. Le format de la foire et les coûts qui y sont liés sont souvent critiqués par les participants.

A la suite de ce départ, la société a annoncé la démission du directeur général René Kamm, qui a été remplacé par Hans-Kristian Hoejesgaard à titre intérimaire. Début décembre, l'organisateur de foires et salons a prévenu que son exercice 2018 se soldera par une perte d'au moins 14 millions de francs, hors éléments exceptionnels.

La facture sera encore alourdie par la constitution de provisions à hauteur de 30 à 40 millions pour restructurations, ainsi que par des correctifs de valeur d'au moins 100 millions pour la halle du groupe à Bâle.

En 2018, MCH devrait essuyer une perte nette de «plus ou moins» 170 millions de francs, avait indiqué à AWP un porte-parole du groupe. (ats/nxp)

Créé: 25.01.2019, 12h10

Articles en relation

Le SIHH et Baselworld harmonisent leur agenda

Horlogerie Jusqu'ici le SIHH avait lieu en janvier, alors que Baselworld se tenait en mars. Dès 2020, il en sera différemment. Plus...

Le nouveau patron de Baselworld confiant

Bâle Malgré les multiples défections de marques horlogères, le nouveau dirigeant de Baselworld, Michel Loris-Melikoff, rassure les adeptes de chronographes sur la pérennité de la foire. Plus...

Le responsable de Baselworld démissionne

Horlogerie Le départ de Swatch du salon horloger aura eu raison de René Kamm. Le directeur général de MCH, organisatrice de Baselworld, a démissionné de ses fonctions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.