Passer au contenu principal

TechnologieMicrosoft lance le plus gros emprunt de l'année

Plus de dix milliards de dollars, dans le but d'approvisionner ses actionnaires. Microsoft profite d'un marché favorable aux emprunts pour faire le plus gros de l'année à ce jour.

La grande opération financière de l'entreprise cotée AAA en «higth-tech» vise à restituer des liquidités à ses actionnaires. Comme Microsoft, Apple a également fait un emprunt record plutôt que de puiser dans ses fonds.
La grande opération financière de l'entreprise cotée AAA en «higth-tech» vise à restituer des liquidités à ses actionnaires. Comme Microsoft, Apple a également fait un emprunt record plutôt que de puiser dans ses fonds.
Keystone

Microsoft a lancé lundi 9 février un emprunt de 10,75 milliards de dollars (9,93 milliards de francs), le plus important de l'année jusqu'à présent, dans le but notamment de restituer des liquidités aux actionnaires.

Il dépasse largement celui émis par Apple, au début du mois, qui se montait à 6,5 milliards.

Celui-ci avait également pour objet partiel de rémunérer les actionnaires. Microsoft, la seule entreprise «high tech» à être notée AAA, comptait se contenter à l'origine de sept milliards de dollars, mais il a été confronté à une demande qui avoisinait les 37 milliards de dollars.

Emprunter est tellement bon marché que des entreprises comme Microsoft préfèrent charger leur bilan en obligations plutôt que de prélever sur leur trésorerie.

Emprunts à 20 ans

Microsoft et Apple tirent en outre parti d'un énorme appétit des investisseurs pour les emprunts de sociétés de grande qualité dans la mesure où les rendements des emprunts souverains sont au plus bas du fait de politiques d'assouplissement quantitatif.

Microsoft dispose de quelque huit milliards de dollars de trésorerie et d'autres actifs très liquides aux Etats-Unis, le reste de son encours de trésorerie total de 90 milliards de dollars étant localisé à l'étranger, selon Moody's.

Pour tirer parti au maximum des taux bas, Microsoft émet la plus grande partie de ses emprunts à des échéances de 20 ans au moins.

Moody's signale toutefois que la note AAA de Microsoft pourrait être remise en question si l'essentiel du produit de l'emprunt sert à racheter des titres.

ats/ELB

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.