Migros va fermer presque toutes ses librairies

Commerce de détailTouché par des ventes en baisse en magasin, Ex Libris fermera cette année 43 de ses 57 enseignes, dont la dernière en Suisse romande, à Bienne. Plus de 110 empois seront biffés.

La filiale de Migros a déjà dû faire face à plusieurs crises.

La filiale de Migros a déjà dû faire face à plusieurs crises. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A l'image de l'ensemble de la branche du commerce de détail, Ex Libris souffre de la baisse des prix consécutive à l'appréciation du franc et de la vive concurrence des acteurs étrangers du commerce en ligne, explique mercredi Migros. L'entreprise s'est adaptée ces dernières années à cette évolution, devenant le plus grand fournisseur helvétique sur internet dans son domaine.

Alors que les ventes en ligne ont poursuivi leur croissance, affichant une hausse de 8% en 2017 par rapport à 2016 pour atteindre un niveau record, celles des boutiques n'ont cessé de se réduire ces dernières années. De plus, les ouvertures prolongées de ces dernières se sont traduites par des hausses de coûts pour nombre de filiales.

Internet ne compense pas

Bien que florissantes, les affaires en ligne ne parviennent pas à compenser les pertes essuyées dans les commerces stationnaires, écrit le numéro un helvétique du commerce de détail. Alors qu'Ex Libris dégageait en 2010 des revenus de 201 millions de francs, ces derniers ont chuté année après année, pour se limiter à 108 millions en 2017.

Dans le même temps, le réseau de boutiques d'Ex Libris a suivi un mouvement identique. Alors que la filiale du géant orange en comptait encore 113 à fin 2011, leur nombre s'est réduit à 57 points de vente actuellement, 11 d'entre eux ayant encore définitivement baissé le rideau l'an dernier.

Plan social prévu

Mais les mesures mises en oeuvre jusqu'à présent n'ont pas permis de répondre entièrement aux changements fondamentaux auxquels le commerce de détail se trouve confronté. D'ici à la fin de l'année, Ex Libris ne comptera plus que 14 magasins, à Aarau, Bâle, Berne, Wallisellen (ZH), Lenzbourg (AG), Lyss (BE), Mels (SG), Rapperswil (SG), Sursee (LU), Uster (ZH), Wil (SG) ainsi que trois points de vente en ville de Zurich. La filiale de Migros supprimera 114 de ses 330 emplois.

Reconnaissant la dureté de la mesure pour les 114 salariés concernés, Migros la juge cependant nécessaire afin d'assurer la pérennité des activités d'Ex Libris. Sa direction, qui a négocié un plan social avec les représentants du personnel et la Société des employés de commerce (SEC), promet de tout entreprendre afin de trouver la meilleure solution envisageable pour tous les salariés touchés.

Emploi au sein du groupe

Dans un premier temps, l'entreprise entend offrir au plus grand nombre possible des employés concernés par les fermetures un emploi au sein ou à l'extérieur du groupe Migros. A cet effet, Ex Libris a ouvert un bureau de coordination interne, lequel doit aussi apporter un soutien à ces salariés.

Ex Libris indique en outre avoir prolongé le délai de préavis pour les licenciements. Pour les salariés qui n'auraient pu trouver un nouvel emploi à son issue, l'entreprise s'engage à leur verser une indemnité de départ.

Assurer l'avenir

Ex Libris doit demeurer un des piliers du groupe Migros, écrit ce dernier. Sa transformation, laquelle comprend le réaménagement des points de vente conservés, doit assurer à long terme l'avenir de ses 215 emplois.

Le fondateur de Migros, Gottlieb Duttweiler, avait acquis en 1949 une participation dans le club de livres Ex Libris pour le compte du détaillant, qui le reprendra entièrement sept ans plus tard. Son catalogue proposait des ouvrages de littérature, d'art, d'histoire et de sociologie.

Au milieu des années 1980, l'entreprise avait fait face à une crise importante, abandonnant alors ses activités d'édition pour ne plus se consacrer qu'à la distribution à prix réduit de livres, CD et vidéos. En 2005, Ex Libris s'était lancé dans la vente de musique en ligne. (ats/nxp)

Créé: 10.01.2018, 13h52

Articles en relation

Près de 30 magasins Ex Libris bientôt fermés

Commerce de détail La filiale multimédia de Migros va fermer 20 à 30 succursales d'ici fin 2013. Elle se justifie par un «marché extrêmement difficile». Plus...

Le franc fort a pénalisé Ex Libris en 2011

Multimédia La filiale de Migros, active dans la distribution de livres et de produits multimédias annonce jeudi un chiffre d’affaires en recul de 11,9% à 164,4 millions de francs en 2011. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Macron et la France bloquée. Paru le 21 avril 2018.
(Image: Valott) Plus...