Des milliers de maçons descendent dans la rue

LausanneLes employés du gros oeuvre ont réclamé samedi 150 francs d'augmentation, entre 2018 et 2019.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Entre 4500 et 5500 travailleurs de la construction sont descendus dans la rue samedi à Lausanne et à Olten. Avec l'appui des syndicats Unia et Syna, ils ont réclamé 150 francs d'augmentation de salaire à accorder entre 2018 et 2019.

Grosse caisse, sono tonitruante, forêt de drapeaux syndicaux, quelque 3000 maçons selon les organisateurs - 2000 selon la police - ont montré leur détermination dans les rues de Lausanne. «On fait le boulot. On veut notre part du gâteau» ou encore «Le travail, c'est notre fierté. 150 francs, c'est mérité» disaient les pancartes brandies par des manifestants venus de toute la Suisse romande.

Les négociations avec la Société suisse des entrepreneurs doivent se poursuivre la semaine prochaine. Mais pour l'heure, les patrons refusent d'entrer en matière sur une hausse des salaires, a expliqué à l'ats Nico Lutz, responsable du secteur construction chez Unia.

Trois ans de blocage

Après trois ans de blocage salarial, c'est maintenant jour de paye, estiment les syndicats. Le secteur de la construction se porte bien. Les entreprises engrangent des bénéfices. «Une partie appartient aussi à vous. Vous méritez cela et c'est possible pour les patrons», a lancé Nico Lutz aux travailleurs massés sur le pont Chauderon.

Il n'y a jamais eu autant de grues sur les chantiers. «Ces dernières années, vous avez construit un tiers de plus, avec moins de personnes. La pression augmente sur les chantiers. Le rythme est énorme», a ajouté le syndicaliste.

Primes maladie

Outre la hausse de salaire, les maçons réclament une participation patronale aux primes maladie, pour un montant qui n'est pas chiffré. Ils exigent aussi une augmentation des indemnités pour le repas de midi, qui s'élèvent actuellement à 16 francs.

Nico Lutz a rappelé que le secteur de la construction n'a jamais obtenu de cadeau. «Aujourd'hui, c'est une étape. On va continuer la lutte si on ne reçoit pas d'augmentation correcte», a-t-il dit. (ats/nxp)

Créé: 21.10.2017, 16h35

Articles en relation

Manif prévue pour les salaires des maçons

Construction Unia et Syna veulent une augmentation des salaires, qui sont restés inchangés depuis 2014. Une manif est prévue samedi à Olten et Lausanne. Plus...

Les maçons exigent une hausse salariale de 150 fr.

Suisse Quelque 400 maçons ont manifesté à Berne pour protester contre leurs conditions salariales, samedi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.