Passer au contenu principal

Monsanto fait mieux que prévu au 1er trimestre

De bonnes performances en Amérique du sud ont permis au groupe américain de revoir à la hausse son exercice 2017.

Le groupe agrochimique américain va fusionner avec Bayer.
Le groupe agrochimique américain va fusionner avec Bayer.
Keystone

Le groupe d'agrochimie américain Monsanto est revenu aux bénéfices en enregistrant des résultats supérieurs aux attentes pour le 1er trimestre de son exercice décalé 2017 grâce notamment à de bonnes performances en Amérique du sud, a-t-il annoncé jeudi. Il a confirmé qu'il entendait finaliser sa fusion avec le groupe allemand Bayer d'ici la fin de l'année, tout comme ses prévisions de résultats pour l'ensemble de 2017.

Entre octobre et décembre, Monsanto a dégagé un bénéfice net trimestriel de 29 millions de dollars comparé à une perte de 253 millions sur la même période l'an passé et un chiffre d'affaires de 2,650 milliards de dollars (+19,4%), supérieur aux attentes des analystes qui étaient de 2,280 milliards.

Le bénéfice par action a atteint 0,07 dollar alors que le marché s'attendait à un chiffre nul pour le trimestre après une perte de 0,56 dollar un an plus tôt. Ajusté des éléments exceptionnels, il s'élève à 0,21 dollar, comparé à une perte de 0,11 dollar un an plus tôt.

«Nous sommes très heureux du fort soutien reçu, surtout des actionnaires et des agriculteurs, pour notre accord avec Bayer», a affirmé le PDG du groupe Hugh Grant, cité dans le communiqué.

Levée de boucliers

Cette fusion, annoncée en septembre pour un montant de 66 milliards de dollars dette comprise, a reçu l'accord des actionnaires de Monsanto, mais suscite une levée de boucliers chez les adversaires des organismes génétiquement modifiés (OGM) dont Monsanto est l'un des leaders mondiaux. L'opération doit encore recevoir l'accord des autorités de la concurrence.

Bayer a notamment affirmé en octobre qu'il n'introduirait pas en Europe les semences génétiquement modifiées de Monsanto mais les deux groupes sont la cible de critiques pour l'effet de certains de leurs pesticides sur les colonies d'insectes telles les abeilles.

Lors d'une conférence avec les analystes après la publication des résultats, M. Grant a indiqué que Bayer était prêt à céder certaines activités pour obtenir le feu vert des autorités de la concurrence.

Il a souligné que l'association des deux groupes permettrait de développer encore davantage les dépenses en recherche et développement qui ont déjà triplé en quinze ans à quelque 1,5 milliard de dollars et atteindraient, après la fusion, 2,7 milliards de dollars.

Action en progression

Monsanto a confirmé qu'il s'attendait pour l'ensemble de son exercice annuel à un bénéfice par action à périmètre constant compris entre 4,50 et 4,90 dollars, le marché s'attendant à 4,72 dollars. Monsanto ne s'attend pas à un effet particulièrement négatif de la hausse du dollar sur ses résultats.

Suite à l'annonce de ces résultats, l'action du groupe avançait de 0,61% à dollars à 105,69 à Wall Street vers 16h00 GMT.

Les responsables du groupe ont souligné que les surfaces plantées en maïs ont crû de 25% sur le trimestre en Argentine et de 10% au Brésil et que les bénéfices dans le soja ont progressé de près de 50%.

(ats/afp)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.