Passer au contenu principal

Monsanto fait moins bien que prévu

Le deuxième trimestre du géant américain n'a pas été aussi bon que prévu.

Le géant américain a vu son bénéfice net reculer.
Le géant américain a vu son bénéfice net reculer.
Keystone

Le spécialiste américain des OGM Monsanto a enregistré une performance inférieure aux attentes au deuxième trimestre de son exercice fiscal 2015/16, en raison notamment du plongeon des prix des herbicides qui affecte ses ventes.

Lors des trois mois achevés fin février, le bénéfice net a chuté de 25,4% à 1,06 milliard de dollars (1,02 milliard de francs), selon un communiqué publié mercredi. Ce résultat se traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, de 2,42 dollars contre 2,44 dollars espérés en moyenne par les analystes.

Le chiffre d'affaires a diminué de 12,8% sur un an à 4,53 milliards, bien en dessous des 4,76 milliards anticipés par les marchés financiers.

Le géant de Saint-Louis (centre) est affecté par la chute des ventes des semences transgéniques, conséquence de la baisse des revenus des agriculteurs depuis trois ans, qui affecte la demande pour les outils agricoles, les engrais, les OGM, les pesticides et les désherbants.

Les ventes de maïs transgénique - 60% du chiffre d'affaires - ont par exemple baissé de 7,73% au deuxième trimestre à 2,7 milliards de dollars. Celles de soja (17% des revenus) ont reculé de 11,4% à 782 millions de dollars.

Appréciation du dollar

Outre la demande agricole, l'appréciation du dollar face aux devises de pays émergents et notamment le peso argentin est devenue un fardeau pour des groupes vendant beaucoup leurs produits aux agriculteurs d'Amérique latine. Un dollar fort rend chers les produits Monsanto pour ces paysans.

Monsanto, qui a vu ses rivaux grossir de taille récemment au gré des opérations de fusions-acquisitions, s'est toutefois voulu optimiste mercredi en confirmant ses objectifs financiers annuels déjà révisés à la baisse il y a un mois.

Pour l'exercice fiscal 2015/16, le fabricant de l'herbicide Roundup table toujours sur un bénéfice par action ajusté compris entre 4,40 et 5,10 dollars. Les analystes anticipent un bénéfice par action autour de 4,65 dollars.

Le géant agrochimique américain a par ailleurs réaffirmé sa détermination à réduire ses coûts pour préserver sa rentabilité. Ces économies reposent sur la suppression de 16% (3600 emplois) de ses effectifs d'ici 2018, la fermeture des sites et des dépréciations d'actifs.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.