Passer au contenu principal

Monsieur Prix ne veut pas laisser Swisscom régner en maître sur les télécoms

Swisscom n’accepte pas de céder l’accès à son réseau de fibre optique à un prix régulé à ses concurrents. Les Chambres fédérales lui ont donné raison. Le surveillant des prix se tient toutefois prêt à intervenir.

Swisscom domine largement le marché helvétique des télécoms, ce qui lui donne la possibilité de pratiquer des tarifs bien plus élevés que la moyenne européenne. Une position dominante que conteste Monsieur Prix, Stefan Meierhans, il se dit prêt à intervenir au moindre abus de l’entreprise.
Swisscom domine largement le marché helvétique des télécoms, ce qui lui donne la possibilité de pratiquer des tarifs bien plus élevés que la moyenne européenne. Une position dominante que conteste Monsieur Prix, Stefan Meierhans, il se dit prêt à intervenir au moindre abus de l’entreprise.
Arnd Wiegmann/Reuters

L’ouverture à la concurrence, en 1997, n’y a rien changé. Swisscom domine toujours largement le marché des télécoms. Et dans tous les segments! Les 27 septembre et 27 novembre, les Conseils national et des États se sont prononcés sur une révision de la loi sur les télécommunications (LTC) visant à stimuler la concurrence. Projet vivement défendu par Doris Leuthard, cheffe du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.