Passer au contenu principal

Des multinationales seraient sur le départ

Après le oui à l'initiative sur les salaires abusifs, plusieurs entreprises internationales s'apprêteraient à quitter la Suisse, selon le président d'economiesuisse Rudolf Wehrli.

Le président d'economiesuisse, Rudolf Wehrli, avoue que l'organisation faîtière a un problème de crédibilité.
Le président d'economiesuisse, Rudolf Wehrli, avoue que l'organisation faîtière a un problème de crédibilité.
Keystone

Le président d'economiesuisse a affirmé dans l'émission «Rundschau» de la télévision alémanique que des multinationales étaient sur le départ.

Il s'agit de «plusieurs grandes entreprises», précise-t-il. «A travers les discussions que je mène avec les managers d'entreprises importantes et cotées en bourse, je sais que des scénarios tout à fait réels sont à l'étude. Il est clair que ces entreprises n'en parlent pas ouvertement pour l'instant. Elles suivront l'évolution des choses, mais les projets de déménagements sont prêts».

Ces entreprises ont plusieurs destinations à choix, a ajouté Rudolf Wehrli, qui n'a cité aucun nom d'entreprise. A propos de l'initiative sur les salaires abusifs acceptée dimanche dernier, le président d'economiesuisse avoue que l'organisation faîtière a un problème de crédibilité. Mais selon lui il n'y a pas de raison de «couper des têtes». La direction d'economiesuisse ne sera pas remplacée, a-t-il précisé.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.