Passer au contenu principal

CaféNespresso, le premier café exporté depuis le Soudan du Sud

L'initiative du fabricant de capsules, entité du groupe alimentaire vaudois Nestlé, avait été présentée à l'été 2013 avec le concours de l'ONG TechnoServe.

Archives/photo d'illustration, Keystone

Pour le Soudan du Sud, l'exportation de café constitue la première alternative significative à l'exportation de pétrole, a indiqué mercredi Nespresso. Celle-ci représente pour l'heure la quasi exclusivité des ressources du jeune Etat fédéral indépendant depuis 2011 et qui connaît toujours une situation de conflit armé.

Des milliers de producteurs

Le plan de Nespresso visant à rétablir la production d'un café de haute qualité au Soudan du Sud remonte à 2011, soit l'année de la proclamation de l'indépendance, rappelle le communiqué. Impliquant quelque 500 fermiers, il s'inscrit dans le cadre du programme de Nespresso AAA pour une qualité durable en Afrique.

Nespresso a investi jusqu'ici plus de 700'000 francs pour faire revivre la culture du café au Soudan du Sud, dans la région de la ville de Yei précisément, au sud du pays. La filiale de Nestlé entend y consacrer encore 2,5 millions de francs d'ici à 2020, avec pour objectif d'inclure plusieurs milliers de producteurs.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.