Nestlé cède une part de ses activités à Lactalis

MalaisieLe géant suisse de l'agroalimentaire, Nestlé, s'est séparé d'une partie de ses infrastructures en Malaisie, pour mieux se réorganiser.

Les activités cédées par le géant Veveysan devraient générer à Lactalis un revenu annuel de quelque 21 millions d'euros (près de 24 millions de francs).

Les activités cédées par le géant Veveysan devraient générer à Lactalis un revenu annuel de quelque 21 millions d'euros (près de 24 millions de francs). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Nestlé confirme mardi la cession d'infrastructures à Petaling Java - en Malaisie - au géant laitier français Lactalis, pour un montant non précisé. Cette transaction, révélée par la presse, s'inscrit dans le cadre de la concentration et de l'extension de ses capacités de production de poudre chocolatée.

Les activités de l'usine de Petaling Java seront transférées sur le site de Chembong, explique mardi un communiqué de la multinationale veveysane.

Lactalis valide également l'information, ajoutant que les activités reprises généraient un revenu annuel de quelque 21 millions d'euros (près de 24 millions de francs) et incluaient aussi les produits laitiers réfrigérés du groupe vaudois.

L'officialisation de l'opération fait suite à une information publiée par Reuters. L'agence articulait un prix de 155,3 millions de ringgits.

Le paquebot alimentaire souligne par ailleurs avoir prévu d'injecter quelque 100 millions de ringgits (près de 24 millions de francs), dans le renforcement du site de Chembong. (ats/nxp)

Créé: 09.10.2018, 12h05

Articles en relation

Les employés de Nestlé acceptent le plan social

Canton de Vaud Le personnel de la multinationale a préféré renoncer à une incertaine bataille judiciaire concernant la suppression de 450 postes. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.