Nestlé a réalisé un exercice 2016 décevant

AlimentationLe numéro 1 mondial de l'agroalimentaire a dégagé l'année dernière un profit qui se monte à 8,5 milliards de francs.

Vidéo: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nestlé a dégagé un bénéfice net en baisse de 5,9% sur un an à 8,53 milliards de francs, pour un chiffre d'affaires en hausse de 0,8% à 89,47 milliards.

Le numéro un mondial du secteur alimentaire a réalisé un taux de croissance organique des ventes de 3,2% (4,2% en 2015, des taux éloignés des 5-6% visés à long terme) et une croissance interne réelle de 2,4%, à son plus haut niveau depuis trois ans. Les taux de change ont eu un impact négatif de 1,6% sur le chiffre d'affaires, a indiqué jeudi Nestlé.

«Notre croissance organique 2016 s'est établie dans la fourchette supérieure de l'industrie, mais en deçà de nos attentes», a dit le nouveau directeur général Mark Schneider, cité dans le communiqué. «Nous avons vu une amélioration solide de notre marge opérationnelle courante et notre flux de trésorerie a fortement augmenté.»

Commerce en ligne

Les acquisitions, nettes des cessions, ont réduit le chiffre d'affaires de 0,8%. Les hausses de prix ont atteint 0,8%, avant tout pratiquées au deuxième semestre. L'exercice 2017 devrait se révéler plus favorable dans le domaine. Globalement, Nestlé met en exergue la force de la diversification de son portefeuille.

La part du chiffre d'affaires revenant aux pays dits développés a représenté 52,1% du total, alors que celle des marchés émergents se fixait à 37,4%. A noter que la croissance s'est révélée supérieure dans les seconds, avec en particulier avec une hausse de prix plus facile à mettre en oeuvre (+2,9%, contre -0,6% pour les marchés développés).

Nestlé signale encore avoir réalisé 5% de son chiffre d'affaires via le commerce en ligne. Ici, le taux de croissance s'est fixé à 18%.

Nestlé Waters devant

Le groupe veveysan a vu ses ventes progresser dans tous ses secteurs opérationnels. L'augmentation la plus forte revient à l'unité des eaux embouteillées (Nestlé Waters), avec une croissance organique de 4,5% à 7,9 milliards de francs. A l'inverse, l'unité Nutrition signe l'avancée la plus faible (+1,5% à 10,3 milliards).

Les ventes de capsules de café Nespresso sont annoncées en progression, dans un marché lui-même en extension. Ce produit-phare en est à sa 30e année d'existence. Les Amériques ont généré un chiffre d'affaires de 26,4 milliards de francs (+4,2%). De leur côté, les pays d'Europe, du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord ont progressé de 2% à 16,2 milliards. L'Asie, l'Océanie et le reste de l'Afrique affichent un montant de 14,5 milliards (+3,2%).

Par produits, les articles pour animaux de compagnie ont réalisé la plus forte croissance organique (+5,3% à 12,1 milliards). En revanche, les produits laitiers et les glaces ont dû se contenter d'une progression de 1,6% sur un an à 14,3 milliards de francs.

Réduction des coûts

Sur le plan opérationnel, Nestlé a dégagé un bénéfice en hausse de 2,3% à 13,7 milliards de francs, pour une marge de 15,3% (+0,2 point). Le conseil d'administration propose en outre un 22e relèvement consécutif du dividende. Ce dernier s'élèvera à 2,30 francs par action, soit cinq centimes de plus qu'il y a un an.

En ce que concerne l'exercice 2017, Nestlé prévoit de réaliser un taux de croissance organique (par ses propres forces, hors acquisitions) compris entre 2 et 4%. Les coûts de restructuration vont augmenter «considérablement», afin de «stimuler la profitabilité future», explique le groupe.

En conférence téléphonique, Mark Schneider a articulé un montant de 500 millions de francs environ pour l'année en cours. A la Bourse suisse, l'action Nestlé a ouvert en recul de 1% à 72,40 francs, dans un marché SMI en baisse. Il faut dire que la performance d'ensemble a déçu les attentes aussi bien de la direction que des analystes. (ats/nxp)

Créé: 16.02.2017, 07h22

Le président Brabeck a gagné moins

La rémunération du président de Nestlé, qui s'apprête à quitter le groupe alimentaire vaudois pour raison d'âge, a diminué l'an dernier. Elle a porté sur 5,18 millions de francs, contre 5,73 millions en 2015.

Articles en relation

Les pharmas et Nestlé ont pesé sur la bourse

Zurich L'indice Swiss Market Index a clôturé en repli de 0,35%. Plus...

Un patron exceptionnel prend la tête de Nestlé

Agenda 2017 A l’instar de la multinationale vaudoise, l’économie suisse se prépare à un exercice riche en événements. Tour d’horizon. Plus...

Nestlé ferme-t-elle les yeux sur le travail forcé?

L'invitée Manon Schick s'intéresse à l'huile de palme et sur la base d'un rapport d'Amnesty International dénonce des pratiques iniques. Plus...

Nestlé promet des barres chocolatées moins sucrées

Vevey Les chercheurs de la firme ont trouvé le moyen de modifier la structure du sucre. Le procédé va être breveté. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.