Nestlé, le géant romand

JubiléLa plus importante entreprise helvétique est basée en Suisse romande. Elle fête aujourd'hui ses 150 ans.

Nestlé à Vevey (Illustration)

Nestlé à Vevey (Illustration) Image: P. Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le colosse de l’industrie agroalimentaire, qui fête aujourd’hui ses 150 d’existence, a conservé de profondes racines en Suisse romande, et en particulier en terres vaudoises. Décodage en chiffres.

1. Postes de travail. En termes d’emplois, Nestlé regroupe 335000 collaborateurs dans le monde, dont près de 11000 en Suisse. A titre de comparaison, les deux géants bâlois de l’industrie pharmaceutique, Novartis et Roche, occupent respectivement plus de 130000 personnes et 88000 salariés. Quant à la SGS, plus importante entreprise genevoise, elle emploie plus de 85000 personnes.

2. Valeur en Bourse. Avec Novartis et Roche, Nestlé figure dans le trio de tête des firmes suisses classées selon leur capitalisation boursière. Au 30 juin 2015, Novartis valait 223 milliards de francs, Roche 221 milliards et Nestlé 213 milliards. Ensemble, ces trois titans pèsent environ la moitié du marché boursier suisse. Le numéro 4, UBS, ramait à 72 milliards. Quatre autres géants pesaient plus de 40 milliards : ABB, le géant du luxe genevois Richemont, l’assureur Zurich et Credit Suisse.

3. Chiffre d’affaires. Dans ce classement, c’est Nestlé qui garde jalousement sa médaille d’or. En 2014, elle réalisait un chiffre d’affaires de plus de 91 milliards de francs, devançant crânement Novartis (53 milliards) et Roche (47 milliards). L’an dernier, la multinationale de Vevey est largement restée en tête. Nestlé, c’est un peu le Real Madrid des multinationales helvétiques en termes de chiffre d’affaires .

4. Volumes journaliers. En Bourse, c’est encore ce trio qui fait bouger les lignes. La seule chose qui change, c’est le métal : entre le 1er juillet 2014 et le 30 juin 2015, Nestlé a dû se contenter de la médaille d’argent, derrière Novartis, mais devant Roche. Spécialisées dans un domaine sensible, celui des médicaments, mais très prometteur en cas de découverte majeure, d'où l'attrait des marchés pour ces valeurs.

5. Actionnaires. Bizarrement, aucune des trois multinationales n’apparaît en tête du classement en nombre d’actionnaires. A cette aune, c’est cette fois UBS qui s’est placée en tête, en regroupant près de 270000 détenteurs d’actions. Le groupe bancaire a précédé l’assureur Swiss Life (170000), le géant de l’électrotechnique ABB (165000), Novartis (156000) et Nestlé (151000). Quant à Roche, mystérieux, il ne publie pas cette donnée qui témoigne pourtant de l’attachement populaire à une entreprise. Rappelons que ce groupe est dominé par les descendants de la famille fondatrice, qui contrôlent 50,1% des voix. Ce sont eux qui, au final, décident, ce qui dissuade de nombreux autres investisseurs. 6. Nestlé en Suisse. En 2015, Nestlé employait en Suisse 10885 personnes (38000 avec les emplois indirectement liés à la multinationale, à l’exemple des fournisseurs de services etc…), et versait près de 2 milliards de francs en salaires et charges sociales. Depuis 2004, Nestlé a créé 4300 nouveaux emplois en Suisse ! Ses investissements en recherche et développement se sont élevés à 973 millions de francs pour la seule Suisse, contre 705 millions dans le reste du monde.

7. Les usines. La multinationale en possède 436 dans 85 pays. Mais Nestlé ne délaisse pas son berceau : elle y maintient 12 sites de production. Un quart y est situé dans son canton d’origine : à Orbe (café, céréales), Henniez (eau), Avenches (Nespresso). Du chocolat est fabriqué à Broc (FR), de l’eau à Saxon (VS) et une seconde usine Nespresso a récemment été inaugurée à Romont (FR). Nestlé consacre donc beaucoup de moyens à la production comme à la recherche, ce qui est précieux pour l'équilibre économique de la Suisse.

Créé: 02.06.2016, 09h13

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.