Passer au contenu principal

IndeScandale des nouilles: une filiale de Nestlé dans le rouge

La filiale de Nestlé en Inde enregistre une perte, notamment en raison du scandale des nouilles instantanées Maggi qui avaient une trop forte teneur en plomb.

Des paquets de nouilles instantanées Maggi photographiés dans un magasin à New Delhi, la capitale indienne. (Le 3 Juin 2015)
Des paquets de nouilles instantanées Maggi photographiés dans un magasin à New Delhi, la capitale indienne. (Le 3 Juin 2015)
ARCHIVES, PHOTO D'ILLUSTRATION, AFP

La filiale de Nestlé en Inde a essuyé au deuxième trimestre 2015 une perte de 664 millions de roupies (9,7 millions de francs). Cette perte est à imputer à l'affaire des nouilles instantanées Maggi, au coeur d'un scandale en Inde concernant leur teneur en plomb.

A la même période il y a un an, la filiale avait enregistré un bénéfice de 2,9 milliards de roupies, indique ce mercredi 29 juillet 2015 un communiqué. Les ventes ont également chuté de 20% sur un an à 19,6 milliards d'avril à fin juin. Le compte de résultats affiche ainsi une charge exceptionnelle de 4,5 milliards de roupies.

Teneur en plomb supérieure à la limite autorisée

L'autorité indienne de sécurité des aliments (FSSAI) avait ordonné le 5 juin à Nestlé de cesser de vendre ses nouilles instantanées, très populaires en Inde. Des tests sur des échantillons dans plusieurs États avaient montré une teneur en plomb supérieure à la limite autorisée. Elle avait également demandé à ce que la production soit arrêtée.

Le groupe a annoncé une vaste opération de retrait. Nestlé a aussi procédé à de nombreux tests en Inde et à l'étranger et a saisi la Haute Cour de Bombay pour contester cette interdiction.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.